webleads-tracker

Tech & Innovation

L’arrivée du très haut débit s’accélère

L’arrivée du très haut débit s’accélère

Le projet Auvergne Très Haut Débit (Auvergne THD) a été engagé à la suite de l’approbation en 2011 du Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique (SDTAN) Auvergne. Il affichait comme ambition la couverture d’au moins 70 % de l’Auvergne et de chaque département d’ici 2025. Les choses semblent s’accélérer.


Sur l’initiative des Départements, la Régie Auvergne Numérique et la Région ont été interpellées sur les conditions de la mise en activité de la couverture du très haut débit sur les territoires auvergnats, notamment le Puy-de-Dôme.

Cette nouvelle phase du projet permet ainsi de desservir plus de 50 000 foyers ou locaux professionnels supplémentaires et d’optimiser la couverture territoriale avec 65 % de communes fibrées à l’horizon 2022 au lieu de 35% dans le projet initial. En complément, grâce aux technologies 4G fixe et au satellite, ce sont 100% des locaux qui pourront bénéficier du très haut débit et ce dès 2020.

Les négociations ont permis de dégager les pistes d’optimisations techniques et financières nécessaires au respect du mandat fixé par les collectivités cofinanceurs du projet, à savoir :
– augmenter significativement le périmètre retenu initialement afin de porter le niveau de couverture à 91 % de population, au lieu de 78 % initialement prévus dans le contrat de partenariat ;
accélérer les déploiements, de sorte qu’ils débutent dès 2019 et se
terminent en 2022 (contre 2021 et 2025 initialement) ;

Ce projet représente désormais un investissement de 1 114 millions d’euros à l’échelle de l’Auvergne. Il permettra de desservir 436 000 locaux (foyers ou entreprises). Cet investissement s’élève pour le Puy-de-Dôme à 491 millions d’euros pour desservir en fibre près de 187 000 logements et locaux professionnels.

Compte tenu des recettes commerciales attendues sur ce projet, la participation de la Région et des 4 départements auvergnats représente près de 350 millions d’euros dont 75 millions d’euros pour le Puy-de-Dôme.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !