webleads-tracker

Information économique locale

Culture

L’Art au service de l’insertion des personnes fragilisées

L’Art au service de l’insertion des personnes fragilisées

Le festival Lumière de Lyon : un « tremplin » pour aider des femmes souffrant de troubles alimentaires à « reprendre pied ». Le festival de cinéma développe un volet insertion depuis trois ans et accueille pour la première fois, parmi ses bénévoles, des patientes de la clinique Saint-Vincent-de-Paul.


Si le festival Lumière (12-20 octobre) accueille à Lyon les plus grandes stars du cinéma, il développe en parallèle un volet insertion. Pour la première fois, un partenariat est noué cette année avec un établissement accueillant des jeunes femmes souffrant de troubles alimentaires.

Elles intégreront pendant une semaine les équipes de bénévoles pour les aider à retrouver la confiance en elle.

La courte expérience vécue l’an dernier lui avait secrètement donné l’envie de faire « partie de l’équipe », de vivre collectivement des moments forts. Il y a un an, Sarah étudiante lyonnaise, s’était rendue avec une amie découvrir “Certains l’aiment chaud”, classique du 7e art projeté dans le cadre du festival Lumière.

« Voir les bénévoles soudés, sourire… L’ambiance chaleureuse, c’est quelque chose qui m’avait parlé », confie la jeune femme de 20 ans.

Douze mois plus tard, la voici intégrée dans le staff parmi les 900 volontaires qui œuvrent en coulisse ou au service des visiteurs.

Cinq jeunes femmes ont obtenu une autorisation de sortie de l’hôpital afin de pour pouvoir participer en tant que bénévoles au festival.

« Proposer à ces jeunes femmes de participer à la fête peut contribuer à leur redonner confiance », explique Cécile Bourgeat, secrétaire générale du festival. Et d’ajouter : « C’est une joie à partager. Ici, on vous regarde de façon neutre. Vous faites partie d’une équipe, vous êtes une personne parmi les autres ».

Ce que confirme Sarah, chargée d’accueillir le public lors des différents événements et d’installer les salles.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !