webleads-tracker

Industrie

L’art de vivre numérique d’EP INGENIERIE

L’art de vivre numérique d’EP INGENIERIE

Intégrer pleinement les solutions sans faire d’impasse sur leurs coûts et leurs limites par rapport aux spécificités des métiers, telle est la démarche résolument pragmatique d’EP INGENIERIE, prestataire de services en conception mécanique et automatismes.


« Le numérique a joué un rôle considérable en permettant de réduire les temps de traitement des dossiers, d’affiner les conceptions et de faciliter la réalisation », explique Vincent Ponthoreau, gérant d’EP INGENIERIE. Il occupe ce poste depuis 2013, après avoir gravi tous les échelons : dessinateur, chargé des conceptions, des calculs de structure (création du service calcul) ainsi que de la gestion des projets. Aujourd’hui, il est à la tête d’une société après 20 ans d’expérience.

Née en 1994, elle exerce son activité de prestataire de services en conception mécanique et automatismes pour différents donneurs d’ordre. Ses réalisations sont dites « spéciales » car elles sont en majorité (90%) conçues « sur mesure ». Depuis 2010, l’entreprise étoffe son catalogue de prestations en proposant l’étude d’automatismes. L’objectif est double puisque qu’en partant de l’optimisation d’équipements existants, elle va jusqu’à la mise en route d’équipements neufs. Cette seconde compétence lui permet alors de proposer des équipements clés en main. A ce titre, elle fonctionne grâce à un réseau de partenaires locaux qui assurent la fabrication et le montage de ses conceptions.

La création d’une seconde entité à vocation commerciale en 2013 (EP INGLOBE) marque un tournant décisif et permet alors d’officialiser la réalisation d’équipements complets. La taille modeste de la structure opérationnelle (9 collaborateurs) permet aux clients de compter sur sa souplesse et sa réactivité. Le fonctionnement en réseau de partenaires porte l’effectif cumulé à plus de 120 personnes. Cet effectif varie en fonction des affaires et reste ainsi adapté aux différentes tailles et spécificités des projets.

 

Réactivité, qualité et adaptabilité

EP INGENIERIE est présente sur les secteurs de la menuiserie industrielle, du bâtiment, du bois, du meuble, du béton, de l’agroalimentaire. Cependant, chaque nouvelle année voit l’apparition de nouveaux secteurs. En cause, sa capacité à proposer des équipements adaptés à une demande spécifique mais aussi la volonté de toucher de nouveaux marchés.

« Ces marchés évoluent vers des exigences de réactivité, qualité et adaptabilité toujours plus affirmées, précise M. Ponthoreau. Les délais à tenir sont de plus en plus courts et la charge de travail est de moins en moins constante. Il en résulte des problématiques de ressources difficiles à gérer – du fait du haut niveau de compétences exigé par notre métier – et du manque de visibilité. »

C’est dans ce contexte que s’inscrit la transition numérique de la société. Tout en soulignant son « rôle considérable » pour réduire les temps de traitement des dossiers ainsi que dans le domaine de la conception et la réalisation, le patron d’EP INGENIERIE s’interroge. Il remarque que « les coûts relatifs à l’usage de tels outils restent encore importants et ne sont pas en relation avec les capacités financières des utilisateurs (certains éditeurs de logiciels envisagent même d’appliquer des upgrades rétroactifs aux clients n’ayant pas effectué de mise à jour annuelle). A côté de cela, les logiciels open source se développent et la vision collective du numérique évolue de concert », observe-t-il. Et de conclure : « Nous aurons toujours besoin de nous former, de nous informer et de nous laisser convaincre mais par la proposition de solutions rationnelles ! »

 

Faciliter les échanges, économiser des coûts  

Cliente de Visiativ « avec lequel la collaboration se passe bien », l’entreprise a intégré plusieurs logiciels : Solidworks, myCADplace, myCADservices et SolidWorks Simulation. Les principaux travaux effectués ont consisté à doter les collaborateurs d’outils de conception mécanique, de calcul, de programmation, de gestion interne des fichiers mais aussi de communication. Les passerelles offertes par internet permettent aujourd’hui de faciliter les réunions de conception, l’échange de fichiers, la gestion à distance d’équipements. Elles font, de ce fait, économiser à ses clients les multiples coûts de transport, correspondance qu’ils supportaient en absence de ces solutions.

La vitesse de réalisation d’un projet s’en trouve également réduite. Elle reste néanmoins plafonnée par la complexité croissante permise par les capacités des outils numériques. Les dossiers de fichiers, alors plus volumineux, nécessitent la mise en place de serveurs plus performants et d’une gestion plus rigoureuse.

 

Abreuver d’idées

« Nous sommes conscients du développement général des technologies numériques ainsi que de la nécessité d’être dans le groupe de tête pour ne pas se faire distancer, poursuit Vincent Ponthoreau. De ce fait, nous tendons à actualiser nos outils de travail aussi souvent que c’est nécessaire, à innover dans nos conceptions et intégrer de la technologie récente quand c’est possible (ratio gain/coût). Nous nous tenons au courant des nouvelles tendances (je pense particulièrement à l’externalisation des données) mais nous tempérons nos décisions vis-à-vis d’elles, le facteur fiabilité primant sur le reste. »

Ainsi EP INGENIERIE avance lentement mais sûrement dans sa transition. Le numérique prend une place grandissante dans ses équipements, mais « il doit avant tout se montrer fiable et rationnel en termes d’investissements. »

Membre du Up numérique, Vincent Ponthoreau estime que le club doit abreuver d’idées et de concepts nouveaux ; sans oublier d’enseigner aux entreprises un « art de vivre » vis-à-vis du numérique.

 

Bannière-une-du-journal-de-l-eco_Visiativ



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !