webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

L’Assemblée Générale 2015 célèbre les 10 ans du pôle ViaMéca

L’Assemblée Générale 2015 célèbre les 10 ans du pôle ViaMéca

L’Assemblée Générale de ViaMéca s’est déroulée le jeudi 11 juin à Clermont-Ferrand. Cette édition 2015 a permis de revenir sur le chemin parcouru par le pôle de compétitivité mécanique depuis son lancement en 2005 et dresser les perspectives pour les années futures. ViaMéca rassemble des entreprises, des organismes de formation et de recherche, dans une démarche collaborative pour mettre en œuvre une stratégie commune de développement et d’innovation dans la filière mécanique.


Ce qu’est VIAMECA

Dédié à la conception, la production et l’intégration de systèmes mécaniques intelligents, le pôle ViaMéca s’appuie sur quatre thématiques scientifiques : Ingénierie Des Surfaces, Procédés Avancés de Fabrication, Systèmes Intelligents et Robotique, Ingénierie des Usages et des Services (IUS).
Il s’inscrit dans une stratégie commune de développement économique grâce au développement des technologies destinées à des marchés à haut potentiel.
Son ancrage sur un vaste territoire, Auvergne-Rhône-Alpes-Massif Central lui a permis d’atteindre une masse critique suffisante pour acquérir et développer une visibilité internationale. Ce territoire, élargi au Massif Central, comporte 30% des effectifs français de la mécanique, 2.500 chercheurs, et forme plus de 1.000 ingénieurs et masters chaque année.

10 ans d’activité

ViaMéca est né du rapprochement de deux pôles de compétitivité, l’un porté par le COMEC (Comité Mécanique Espace Central), l’autre porté par ICI (Ingénierie et Création Industrielle).

Après une première période de constitution qui a permis de poser les fondations de l’usine à projets et de développer la capacité du territoire, ViaMéca a acquis, au bout de 10 ans une dimension européenne et une visibilité internationale. En chiffres cela se traduit par 150 adhérents, plus de 368 projets collaboratifs labellisés depuis 2005, 177 projets notifiés (1) dont un tiers terminés depuis 2005 pour un budget global de 840 millions d’euros (dont 319 millions d’euros de fonds publics).
En 2014, 38 projets ont été labellisés et 14 projets notifiés représentant 28,8 millions d’euros de budget.

L’enjeu de la phase actuelle de développement est d’amener les entreprises de son écosystème (PME notamment) à créer de la valeur sur le territoire en développant des offres de solutions innovantes. Douze marchés cibles ont été identifiés, parmi lesquels : sous-ensembles fonctionnels pour l’aéronautique, solutions globales de maintenance des équipements lourds, solutions optimisées pour la transformation du bois, solutions intelligentes pour la surveillance des cultures, solutions de mobilité en sites privés, fonctionnalité des implants médicaux…

L’usine à produits et services

Le rôle de ViaMéca est d’accompagner les entreprises dans leur démarche d’innovation en créant une dynamique de plus en plus collaborative et innovante.
Pour ce faire, ViaMéca s’appuie sur un écosystème riche dans lequel on trouve les grappes, les chambres consulaires, les agences d’innovation ou de développement à l’international… Son rôle d’animateur du réseau l’amène à organiser des actions valorisantes : conférences, participation à des salons, journées de valorisation, formations…
Dans son plan de développement 2013-2018, ViaMéca va continuer à articuler ses actions autour des 4 thématiques scientifiques définies. La thématique IUS conduira les entreprises du pole à s’approprier de nouveaux modes de conception dans une démarche pluridisciplinaire associant des établissements de sciences pour l’ingénieur, de sciences humaines et sociales, de sciences de gestion et management qui abordent l’ingénierie des usages, la psychologie et les sciences cognitives. L’ingénierie des usages est la science qui vise à  analyser et comprendre les usages d’un produit ou service attendus par les utilisateurs afin de concevoir ces derniers en fonction de ces usages. Les premiers projets de la thématique IUS concernent la « servicisation », le développement d’éco-services, les cycles courts, les processus créatifs dans le monde industriel…

La nouvelle France industrielle 

L’objectif de la démarche de Nouvelle France Industrielle lancée par l’Etat est de « développer l’excellence française ». 10 solutions ont été définies : Nouvelles ressources, Ville durable, Mobilité écologique, Transports de demain, Médecine du futur, Economie des données, Objets intelligents, Confiance numérique, Alimentation intelligente, Usine du futur.
A travers son action, ViaMéca contribue à plusieurs d’entre eux : couches minces en remplacement de l’or pour des applications connectiques et capteur , Optimisation d’une filière Eco-efficiente Aluminium-Lithium pour Aéronautique, Valorisation métallurgique des boues d’usinage, Régénération des sables de fonderie, Ville Developpement de matériaux bio-sourcés issus de sous-produits de l’agriculture pour l’isolation Thermique de bâtiments existants, mobilité écologique : véhicule 2 L/10, véhicule autonome, bus à motorisation multi-hybride, mini-pelle 100% électrique, développement d’une solution de mobilité innovante utilisant une flotte de navettes autonomes, médecine du futur : santé numérique, biotechnologies médicales, fabrication d’Implants Personnalisés et Fonctionnelles, céramiques innovantes pour une chirurgie orthopédique plus performante, objets intelligents, objets connectés, robotique, réalité augmentée, services sans contact, textiles innovants, système robotique d’inspection, …

Ces quelques exemples montrent combien la démarche innovante de ViaMéca est porteuse de croissance et de développement pour l’emploi, ce qui a inspiré à son Président, Pierre-Michel Destret, ces propos en  conclusion de l’Assemblée Générale  : « Nous sommes très fiers du chemin parcouru depuis 2005 avec 368 projets labellisés… La perspective de voir se concrétiser davantage de produits issus des projets collaboratifs en robotique, fabrication additive, économie circulaire, véhicule autonome, fonctionnalités de surfaces, procédés avancés, industrie du futur, ingénierie des usages… Nous sommes déjà au cœur de toutes les révolutions impactant l’univers de la mécanique et le développement futur de l’industrie ».

(1) les projets ViaMéca sont déposés auprès des organismes financeurs (Europe, FUI, ANR, Oséo, collectivités locales…). S’ils sont acceptés, on dit qu’ils sont notifiés. .



Un article de Chantal Moulin

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !