webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

« L’Auvergne touch » au CES de Las Vegas

« L’Auvergne touch » au CES de Las Vegas

Durant trois jours, le monde des nouvelles technologies se donne rendez-vous à Las Vegas pour proposer les dernières nouveautés du monde connecté. NewsAuvergne était présent sur le salon pour prendre le pouls des startups régionales…


Dans les travées du Consumer Electronics Show (CES), impossible de faire dix mètres sans entendre parler français. Dans les hôtels et les rues de la capitale du Nevada, le « typical french accent » plane dans les conversations. Il faut dire que dans le plus important salon au monde consacré à l’électronique et aux nouvelles technologies, les Français sont présents en force. Avec 120 entreprises débarquées tout droit de l’Hexagone, la France est le pays d’Europe le plus représenté, loin devant l’Allemagne et le Royaume-Uni. La désormais célèbre « French Touch » est en passe de se faire une jolie place au soleil dans le monde des startups, au point que le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, est venu jusqu’à Las Vegas, mardi matin, rencontrer ces chefs d’entreprise audacieux et souvent talentueux.

Une stratégie régionale

Parmi la délégation française, celle de l’Auvergne joue les gros bras. « Il s’agit de l’une des plus importantes de France présente ici », confirme Jérémy Montagné de l’Agence Régionale de Développement Economique (ARDE), venu jusqu’à Las Vegas accompagner les entrepreneurs auvergnats. Une première pour la région qui surfe depuis longtemps sur la net-économie. « Leur présence ici est l’aboutissement logique de la politique économique du Conseil Régional, que nous appelons la « stratégie de spécialisation intelligente ». Pour 100.000 euros environ, la Région a choisi de venir présenter ces pépites auvergnates jusqu’au cœur du Nevada, en espérant bien sûr un retour sur investissement.

Dans un brouhaha infernal, au milieu de centaines de stands vantant chacun les mérites de leur produit high-tech , les entrepreneurs originaires de Clermont, d’Ambert ou du Puy-en-Velay ont vite trouvé leur place. Passé le cap de la fatigue du voyage, les huit startups (*) se sont rapidement mises à l’heure américaine !

« Une aubaine »

« Venir ici, c’est toucher les medias internationaux et les clients potentiels, assure Steny Solitude, de Perfect Memory. C’est aussi mesurer la distance à parcourir par rapport à la concurrence ». A quelques pas de là, les deux jeunes créateurs de Tapcards multiplient les contacts. Le CES de Vegas, pour eux, c’est « une aubaine » ! « Sans cette aide de la Région, nous n’aurions jamais eu les moyens de nous offrir une place sur le salon, reconnaît Raphaël Lombard, co-fondateur de la PME qui propose une nouvelle génération d’album photo numérique. Idem pour Catopsys, spécialiste de réalité augmentée ou Cezam et son bracelet connecté multi-services. Originaires d’Ambert, les jeunes créateurs de cette startup sont venus chercher à Las Vegas des partenaires financiers via des fonds d’investissement internationaux.

Durant trois jours, le monde des nouvelles technologies qui régit désormais notre quotidien est venu s’assurer un futur immédiat. L’Auvergne, région connectée et souvent avant-gardiste en la matière, avait toute sa place au CES de Vegas.

Geneviève Colonna d’Istria, à Las Vegas
Découvrez NewsAuvergne en cliquant ici

(*) Étaient présentes au CES : Perfect Memory, Catopsys, Almerys, Sezam, Tapcards, Open Studio, Maskott, Overscan

french-touch



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !