webleads-tracker

Clubs, syndicats, clusters et réseaux

Le Bivouac, booster de startups, est lancé !

Le Bivouac, booster de startups, est lancé !

Le Bivouac a été inauguré par le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi, le président de région, Laurent Wauquiez, ainsi que le président de la manufacture Michelin, Jean-Dominique Sénard.


Les premiers startupers ont investi les lieux, dans le quartier de La Pardieu, à Clermont-Ferrand. Ils sont neuf pour l’instant à avoir intégré les lieux il y a quelques semaines. Ce nouveau lieu de résidence, créé en janvier 2016 dans les anciens locaux de Prizee.com à la Pardieu, propose d’héberger et d’accompagner les jeunes pousses innovantes à forte composante numérique, afin de les aider à prendre leur envol. La structure repose sur un partenariat public-privé. “Les startups tirent l’innovation vers le haut. Ces nouvelles entreprises rendent nos territoires plus intelligents et créateurs d’emplois. Surtout lorsqu’elles sont épaulées par des grandes entreprises privées comme c’est le cas au Bivouac”, souligne Olivier Bianchi.

B2

Source : Kimberley Santri

Travail en équipe

En effet, l’accélérateur de startups a été cofinancé par Clermont Communauté et la région Auvergne-Rhône-Alpes, à hauteur de 500.000 euros chacun par an pendant trois ans. Le Bivouac a également reçu le soutien de neuf partenaires privés, dont Michelin, Limagrain ou encore le Crédit Agricole, poids-lourds économiques régionaux, qui ont accepté d’apporter 10.000 euros à la structure pendant trois ans. ” La région veut être la Silicon Valley de l’Europe, martèle Laurent Wauquiez. Cet objectif est réalisable si on travaille tous en équipe avec Grenoble et Lyon. On a le potentiel pour jouer dans la cour des grands”.
A terme, 15 à 20 start-up pourront être hébergées au Bivouac, en attendant les nouveaux bâtiments de 5000 m², en 2019, financés par Clermont Communauté qui devraient être construits dans le quartier de République, à Clermont-Ferrand.

Source : Kimberley Santri

Source : Kimberley Santri



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !