webleads-tracker

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Le Bol d’Ussel : un restaurant généreux et convivial dans l’esprit du « refuge » en Haute-Loire

Le Bol d’Ussel : un restaurant généreux et convivial dans l’esprit du « refuge » en Haute-Loire

Situé dans le village d’Ussel au cœur des Gorges de la Loire, « Le Bol d’Ussel » fondé par Valentine Jullien, est un lieu de restauration pour les randonneurs qui marchent dans les pas du célèbre écrivain Robert Louis Stevenson.


Un lieu pour vivre de ses passions

Le périple de Stevenson a été relaté dans son premier roman « Voyage avec un âne dans les Cévennes » paru en 1879. C’est en bordure de ce « chemin » devenu sentier de randonnée et reliant le Monastier sur Gazeille à Saint Jean du Gare, que Valentine Jullien vit avec son conjoint, le peintre Armel Jullien, depuis les années 2000.

Pour Valentine Jullien, 44 ans, le « Bol d’Ussel » se fut d’abord un peu de sa maison. Lorsqu’elle s’installe dans cette ancienne école, Valentine travaille au Puy-en-Velay en tant que podo-orthésiste, profession qu’elle exercera pendant dix-sept ans. Dans les années 2000, le sentier du « chemin de Stevenson » qui passe à proximité de la maison était alors peu fréquenté mais depuis 2008, les randonneurs sont de plus en plus nombreux à vouloir entreprendre le voyage. Plusieurs mises en lumière de ce chemin ont en effet contribué à le faire connaître, notamment grâce aux vingt ans de l’association des amis du chemin de Stevenson et une chronique de France Inter.

valentine jullien

Valentine Jullien, fondatrice du “Bol d’Ussel”

Valentine saisit l’opportunité de façonner un lieu à son image, pour vivre de ses passions : cuisine, art, accueil, partage… L’idée : créer un restaurant dans la partie de sa maison qui correspond à l’ancienne cantine de l’école. Ce projet faisant écho à son envie de changer de métier, elle décide de franchir le pas : suite à une formation et à des travaux de mise en conformité, elle obtient un permis d’exploitation et démarre sa première saison en avril 2015.

80 % de produits frais, bio et locaux

Assiettes de charcuterie, assiettes végétariennes, plats du jour réalisés avec des produits frais et bio, glace au miel, crème au chocolat, clafouti « pomme-rose », café gourmand… Valentine choisi soigneusement ses fournisseurs parmi des producteurs locaux qui lui permettent, entre autres, de proposer d’excellents légumes. « Ici les légumes ne côtoient pas la viande lors de leur préparation, ce qui permet de s’adapter aux différentes demandes » précise-t-elle. Mais le Bol d’Ussel c’est un peu plus que ça … « Lorsque je le peux, je prends le temps de préparer mes assiettes avec une petite attention pour chaque client. »

Chez Valentine, chacun peut venir glaner ce dont il a besoin et pour les marcheurs, trouver un peu de repos après avoir franchi les Gorges de la Loire. C’est également un lieu de rencontre pour les gens du Pays qui font parfois des kilomètres pour venir passer un moment dans ce lieu et son ambiance familiale. « Lors de cette deuxième saison, nous avons eu le plaisir de recevoir beaucoup de locaux. Nous sommes aussi ouverts l’hiver sur demande. »

Valentine a passé dix-sept-ans à aider les gens à marcher en fabriquant des prothèses sur mesure. Aujourd’hui elle prend plaisir à rencontrer et accueillir des randonneurs. Le « Bol d’Ussel », c’est aussi de la poésie…

Retrouver toutes les informations sur le site : www.leboldussel.com



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !