webleads-tracker

Tech & Innovation

Le Connecteur fête ses 2 ans : “Dynamiser l’écosystème d’innovation”

Le Connecteur fête ses 2 ans : “Dynamiser l’écosystème d’innovation”

“Connecter les personnes dans/autour du monde de l’innovation auvergnat” telle est l’ambition du Connecteur qui fêtait son 2e anniversaire ce jeudi 26 avril à l’espace de coworking clermontois Epicentre. L’occasion pour l’association et son président, Damien Caillard, de présenter sa nouvelle offre et d’inviter les acteurs économiques à participer au projet.


Connecter l’écosystème d’innovation auvergnat

Créée sur Clermont en mai 2016 et composée de 12 membres, Le Connecteur est une association loi 1901 implantée à l’espace de coworking Epicentre. Son rôle : favoriser les échanges, “connecter”, dynamiser l’écosystème d’innovation auvergnat.

Le Connecteur apporte une connaissance des acteurs “phygitale” : digitale grâce à des contenus relayés sur la plateforme du connecteur.org (dont la refonte est prévue pour mai prochain) mais aussi des rencontres physiques comme l’explique Damien Caillard, son président : “Nous allons développer Les Connect’Heures qui seront 4 afterworks annuels pour faire le point sur l’actualité et l’état de l’écosystème clermontois, notamment à l’heure du rapprochement lyonnais. Nous allons également créer un Club Open Innovation dédié aux PME.”

“On parle ici d’innovation entrepreneuriale et ouverte. En d’autres termes, les écosystèmes start-up et toute la créativité qui en découle. On ne parle pas de l’innovation plus classique et plus fermée que l’on trouve dans les grandes entreprises ou les laboratoires.” Damien Caillard

Une synergie professionnels-particuliers

Le Connecteur s’adresse aux acteurs déjà parties prenantes dans cet écosystème d’innovation : “les porteurs de projets mais aussi tous ceux qui ont pour vocation de les aider, par de l’accompagnement comme les incubateurs, les accélérateurs (Le Bivouac, Cocoshaker, Squarelab…), du financement (business angels, banques, BPI , Sofimac), de la formation, des ressources matérielles ou servicielles, etc. Nous invitons aussi les entreprises (type PME) qui voudraient s’initier à l’innovation ouverte.”, poursuit Damien Caillard.

Dans une logique d’ouverture, Le Connecteur ne s’adresse pas seulement qu’aux professionnels. Étudiants, actifs en reconversion, chômeurs… toutes les personnes souhaitant se lancer dans l’entrepreneuriat sont également invitées à rejoindre le mouvement.

Pour soutenir et participer à la pérennisation de l’association, “il y a 5 manières différentes de le faire : adhérer à l’association ; écrire ou proposer des contenus ; noter, commenter, proposer des améliorations ; relayer des contenus diffusés ; signaler des contenus manquants.”, rappelle Damien Caillard.

“Notre volonté est de lancer un vrai business model pour l’association, de façon à la rendre plus efficace et pérenne, tout en travaillant de manière agile, neutre et bienveillante avec tous les acteurs de l’innovation sur le territoire.”

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !