webleads-tracker

Institutions

Le Fongecif mise sur l’innovation

Le Fongecif mise sur l’innovation

En 2017, le Fongecif a engagé 122 millions d’euros pour la formation des salariés et des demandeurs d’emploi qui sont plus nombreux à être accueillis et accompagnés. L’organisme souhaite poursuivre dans cette dynamique en 2018 à travers de nouveaux services et une digitalisation des services.


C’est lors d’un petit déjeuner, le 29 mars dernier, à son antenne lyonnaise que le Fongecif a évoqué ses orientations de l’année en présence d’une trentaine de partenaires tels que le Carif-Oref, la Direccte, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, les organismes de formation.

Rappelons que le Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes est un organisme paritaire interprofessionnel et régional qui accompagne les actifs dans leur projet d’évolution professionnelle ou de reconversion.

Une dizaine de nouveaux services pour 1000 bénéficiaires d’ici fin 2018

  • « DreamTeam co-concepteurs d’avenir » sera lancé au 1er juillet 2018. Le bénéficiaire pourra choisir son conseiller et co-construire avec lui son projet via des méthodologies innovantes (co-design, jeux, ateliers collaboratifs, feedback des anciens co-concepteurs…).
  • « Transilab » conçoit un « cahier des tendances » personnalisé apportant des informations utiles au bénéficiaire sur ses compétences, les évolutions de son métier, les mutations futures de son secteur, de son territoire, mais aussi découvrir de nouveaux métiers…
  • « FormAdvisor » prévoit un livret personnalisé pour une aide aux démarches, une mise en relation avec des bénéficiaires et des anciens stagiaires, des outils et un accompagnement par un conseiller en évolution professionnelle.

Création d’un espace en ligne accessible aux bénéficiaires

Plus de 225 000 visites ayant été comptabilisées sur le site Internet, le Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de lancer un espace en ligne accessible aux bénéficiaires. Cet espace leur permettra de compléter leur profil, d’échanger des informations et des documents, de disposer d’outils de co-construction de projet professionnel ou encore de suivre le traitement de tous leurs dossiers en temps réel…

« Nous souhaitons être le trait d’union entre les projets des salariés et les besoins des entreprises au travers du CEP. La dématérialisation doit contribuer à renforcer notre proximité relationnelle. » précise Stéphane Giboudaud, directeur général du Fongecif Auvergne-Rhône-Alpes.

Maud LAURENT



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !