webleads-tracker

Services aux entreprises

Le Journal de l’éco et la Fédération du BTP du Puy-de-Dôme partenaires

Le Journal de l’éco et la Fédération du BTP du Puy-de-Dôme partenaires
De gauche à droite : Georges FAURE, président le la FFB 63 aux côtés de Bertrand SABLIER, délégué Général de la FFB.

Depuis sa création, le Journal de l’éco s’implique aux côtés d’acteurs locaux agissant dans le cadre d’actions collectives de soutien à l’économie du territoire et tout particulièrement aux côtés des clubs et groupements économiques dont l’action est de toute première importance dans la dynamique de notre territoire. Déjà partenaires d’une vingtaine de clubs économiques et de syndicats professionnels et patronaux, le Journal de l’éco se rapproche de la Fédération du BTP du Puy-de-Dôme (FFB 63).


Fier des entreprises de notre territoire qui réussissent, le Journal de l’éco, au travers de ce partenariat, souhaite pouvoir se faire l’écho auprès de l’ensemble de ses lecteurs des initiatives des entreprises membres, comme de la Fédération elle-même.

Georges FAURE, Président de la FFB 63, et Virginie Bouleau, responsable développement du Journal de l’éco, ont signé un partenariat d’une année le 31 octobre 2014, lors du Conseil d’Administration de la FFB 63 dans les locaux de la Fédération à Clermont-Ferrand.

Lors de ce Conseil d’Administration, Bertrand SABLIER, Délégué Général de la FFB, a présenté à la demande de Georges FAURE, Président de la FFB 63, les derniers éléments de conjoncture nationale pour le secteur du Bâtiment. Depuis 2008, le secteur du bâtiment connaît un sévère ralentissement d’activité. Les entreprises s’efforcent de résister au maximum, en puisant dans leur trésorerie et en réduisant leur marge afin de préserver les effectifs. Ainsi, si la baisse d’activité sur cette période est évaluée à 17 %, la perte d’emploi a été limitée à 7 %, soit 83 000 postes, intérim en équivalent emplois à temps plein compris. En 2013, le repli d’activité s’est poursuivi (– 3,4 %) et seuls 332 000 logements ont été mis en chantier (contre 466 000 en 2007).

Les données sur janvier-août 2014 par rapport à la même période de 2013 s’inscrivent dans la même perspective. S’agissant du logement neuf, on constate une baisse de 13 % tant pour les permis de construire que pour les mises en chantier ; pour le non-résidentiel neuf, hors bâtiments agricoles, les surfaces des permis de construire et des mises en chantier diminuent respectivement d’environ 9 et 12 %. Sur l’ensemble de l’année 2014, la baisse d’activité envisagée est de l’ordre de 0,4 % et la perte d’emploi d’environ 7 000 postes.

Face à cette situation, le gouvernement a présenté, le 29 août dernier, un plan de relance pour le logement. Ce plan vise à stimuler le secteur sur les six axes suivants :
– libérer le foncier privé ;
– augmenter l’offre de logements neufs en locatif intermédiaire ;
– favoriser l’accession à la propriété ;
– améliorer l’habitat ;
– poursuivre la simplification des normes de construction ;
– simplifier et recentrer les dispositions de la loi ALUR.

En agissant sur l’ensemble des piliers de la construction, le gouvernement a présenté un plan équilibré et complet. Avec le pacte de responsabilité et le plan relatif à la transition énergétique, ces dispositions sont de nature à lever les obstacles à la reprise économique et à redonner de la confiance. Cependant, l’ensemble de ces mesures aura un impact limité si la concurrence déloyale perdure dans les territoires et si les contraintes relatives à la pénibilité pesant sur les entreprises ne sont pas allégées.

 

La FFB appelle à soutenir les actions du MEDEF et de la CGPME dans le cadre de la semaine de mobilisation nationale du 1er au 5 décembre 2014, comme :
-La signature du manifeste du MEDEF pour la croissance et l’emploi. www.liberonslentreprise.fr
– La manifestation du 1er décembre à PARIS organisée par la CGPME.

 

Logo FFBTP63

Lire l’article Georges Faure, Fédération du Bâtiment : « Le compte pénibilité, un dispositif trop complexe qui va couter un milliard d’euros à nos entreprises !» :   http://www2.lejournaldeleco.fr/georges-faure-federation-du-batiment-le-compte-penibilite-un-dispositif-trop-complexe-qui-va-couter-un-milliard-deuros-a-nos-entreprises/#.VHbxtclMRM8

FFB 63 (3)



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !