webleads-tracker

Information économique locale

Industrie

Le journal de l’éco était chez Michelin, le vendredi 2 octobre, pour fêter les 50 ans du centre technologique de Ladoux

Le journal de l’éco était chez Michelin, le vendredi 2 octobre, pour fêter les 50 ans du centre technologique de Ladoux

Le site de Ladoux a une consonance historique. Il y a 50 ans, en 1965, le centre de technologies est né, à Clermont-Ferrand. Il est aujourd’hui l’un des plus grands centres de recherche et de développement de pneumatiques, à l’échelle mondiale. Ladoux continue dans sa lancée novatrice, en inaugurant la première phase du campus RDI (Recherche, Développement, Industrialisation). Pas moins de 600 salariés occupent les lieux depuis lundi.


Quand on passe la porte du site de Ladoux, les yeux ne peuvent que s’écarquiller. Le tout nouveau campus RDI a des allures futuristes. Moderne et immense, l’espace de travail a de quoi faire rêver. Les plateformes de 300 mètres carrés, modulables selon les besoins (rien que ça !) rassemblent chacune une vingtaine de personnes. Les bureaux sont modernes, fonctionnels. L’objectif étant, pour les salariés, de se déplacer plus facilement dans le campus pour aller à la rencontre des collègues, et ainsi communiquer plus facilement entre les différents services.

Cette première phase achevée du projet URBALAD (URBAnisation de LADoux) fait partie de ce qui deviendra, dès 2018, le plus grand bâtiment d’Auvergne, avec une surface de 67 000 mètres carrés qui abritera, à terme, plus de 1 600 postes de travail. Le groupe Michelin a investi 270 millions d’euros dans ce grand projet d’innovation.

Il était une fois Ladoux…

Les 21 pistes de Ladoux ont vu passer du pneu. 72 % des pneumatiques Michelin sont testés et développés sur le site. Les plus grands constructeurs mondiaux testent leur prototypes sur ces pistes : Porsche, Bugatti, Bentley ou encore Ferrari.

Le site de Ladoux est une véritable ville, qui ne cesse de s’agrandir. Aujourd’hui, plus de 3 300 personnes y exercent pas moins de 350 métiers, dans 31 filières différentes : chercheurs, ingénieurs, développeurs, testeurs, tous venus des quatre coins du monde.

Pierre Robert, directeur du site de Ladoux et du Secteur Europe, le décrit comme étant un site « international et connecté », avec quelques « 41 nationalités représentées ». Pierre Robert est confiant quant à l’avenir de Ladoux : « Dans 50 ans, ce bâtiment sera toujours là. Aujourd’hui, c’est toute la confiance du groupe qui s’exprime. » Jean-Dominique Sénard, directeur général de Michelin, se dit également très serein : « Ladoux, c’est cette passion d’innover. Je le trouve presque magique, et je n’ai aucune crainte. L’avenir est assuré, soyez-en certains. »

Pour ce qui est de l’innovation justement, le pneu Michelin CrossClimate a été développé très récemment en 36 mois au lieu des 56 initialement prévus. Le concept du CrossClimate ? S’adapter aux différentes situations climatiques, notamment pour une utilisation en période hivernale (sur neige ou sol mouillé).

Le site de Ladoux a encore un bel avenir devant lui, avec des projets 100 % innovants !



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !