webleads-tracker

Commerce

Le marché du meuble confirme sa croissance pour la 3e année consécutive

Le marché du meuble confirme sa croissance pour la 3e année consécutive

La filière meuble se porte bien. Les chiffres 2017 le confirment. Avec une progression annuelle de +2%, la filière enregistre un 3e exercice consécutif en croissance retrouvant ainsi un niveau proche de celui qui était le sien avant la crise du début des années 2010. Décryptage avec l’Ameublement français et la FNAEM.


Une progression de +2% par rapport à 2016

Le marché du meuble poursuit sa croissance en 2017 sur un rythme proche de celui des deux exercices précédents. Ainsi, après +2,4 % en 2015 puis +2,3 % en 2016, le marché progresse à nouveau de 2,0 %. En 2017, le marché aligne ainsi son troisième exercice consécutif en croissance, et gagne ainsi 200 millions d’euros en valeur pour s’établir à 9,76 milliards d’euros TTC, retrouvant ainsi un niveau proche de celui qui était le sien avant la crise du début des années 2010.

L’activité sur le secteur du meuble est fortement corrélée à ce qui passe sur le marché de l’immobilier neuf comme ancien. Les mises en chantier de logements neufs (420 000 logements commencés) et l’activité de l’immobilier ancien (958 000 transactions enregistrées) ont chacune progressé de 16 % sur un an. Pour l’année 2018, les mises en chantiers de logements neufs devraient se maintenir au-dessus des 400 000 unités.

Le marché de la cuisine couronné

Lauréat, le segment des meubles de cuisine enregistre la meilleure performance avec une évolution de +4% par rapport à 2016. En effet, le marché a pu profiter d’une activité soutenue dans l’immobilier neuf comme ancien. Constat également positif pour le meuble rembourré qui voit encore ses ventes progresser en 2017 (+2,3%). Le meuble de jardin tire également son épingle du jeu et affiche une croissance de +2%. Enfin, le segment de la literie affiche une progression en 2017 (+3%), sur un rythme toutefois moins soutenu que celui des deux exercices précédents.

Malgré un segment du meuble meublant qui demeure le premier poste de dépenses de meubles des Français, ce n’est plus lui qui impulse la tendance du marché : en 2017, les ventes se maintiennent tout juste (+0,1%).

Bilan plus morose en revanche pour le meuble de salle de bain qui ne parvient toujours pas à redémarrer et affiche une évolution à la baisse avec un score de -1,6%.

Même constat pour le mobilier professionnel de bureau : du fait de l’attentisme des premiers mois et du décalage de 2 à 3 mois entre prises d’ordres et facturations, ce marché s’établit aux alentours de 1,15 milliards d’€ à fin décembre 2017 en négatif (-2,5 %).

 

La grande distribution moins performante en 2017

Comme en 2016, les spécialistes cuisine enregistrent la meilleure progression du marché (+6%). Cela s’explique en partie par la reprise soutenue du marché de l’immobilier. L’ameublement haut de gamme affiche un score honorable et enregistre une évolution de +2%, suivi par les enseignes de l’ameublement milieu de gamme qui continuent de voir leur chiffre d’affaires progresser en 2017 (+1,4%).

La grande distribution ameublement progresse faiblement en 2017 (+0,9%), avec des résultats toutefois inégaux d’une enseigne à l’autre. Les spécialistes literie, s’ils progressent encore sur cet exercice, voient néanmoins leur croissance ralentir sur l’exercice en raison du recul des ouvertures de nouveaux points de vente pour les enseignes nationales.

Parmi les autres circuits du marché, on notera notamment les bonnes performances du e-commerce (+3,3%) : de nombreux acteurs de la vente à distance tentant de monter en gamme testent des concepts de points de vente ou des showrooms.

Source : l’Ameublement français et la FNAEM


Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !