webleads-tracker

Emploi, Formation, RH

Le Politique a perdu le contrôle de l’Économique

Le Politique a perdu le contrôle de l’Économique

« Le Politique » signifie ensemble des responsables, agréés par le peuple, qui organisent la vie de la Cité (polis).
« L’Économique » signifie les lois naturelles, donc largement ressortissantes à la psychologie individuelle et collective, qui gouvernent la production et l’échange des biens matériels et immatériels.


“LIBERATION” : à propos de Nuit Debout – 7 avril 2016
L’espérance qui se devine derrière ce mouvement et ceux qui veulent croire à un printemps démocratique est celle d’une France qui attend autre chose de la politique.

Les politiciens de droite ont décrété depuis toujours que la production de richesse est une activité qui est ou peut être assumée par la totalité de la population régie par eux. Les politiciens de gauche sont ceux qui ont constaté d’abord qu’il y a une inégalité de la répartition de la richesse collective et ensuite qu’il y a des exclus totaux de ce bénéfice, les sans-emplois, et enfin que cette situation est irrémédiable. Ils ont donc essayé le socialisme en tant que doctrine et pratique, pour supprimer ces inégalités et surtout la privation de revenu des plus défavorisés. Ils n’ont pu trouver que des palliatifs et en outre le coût de ces mesures affecte gravement la production des biens (non-rentabilité donc stagnation ou chute du PNB).

Les membres de la Cité, les citoyens, constatent cette incapacité des deux lignes politiques et demandent de façon de plus en plus pressante une autre politique. Mais ils le font sans avoir la moindre idée ni des moyens pratiques à mettre en œuvre ni des conceptions qui doivent les inspirer. Comme le dit la citation du titre, ils « attendent autre chose », ce qu’il faut traduire par : analyse correcte des causes de cette situation inacceptable aux fins de rectification de la politique appliquée.

On peut ajouter à cet « état des lieux », l’affaire des paradis fiscaux telle que la dépeint avec horreur le scandale Panama Papers, non pas pour s’insurger contre l’illégalité objective de ces manipulations financières, mais pour analyser la cause profonde de cette dissimulation de richesses privées. Là aussi l’explication est simple : l’inégalité de la production de richesse se traduit non seulement par des exclusions en nombre insupportable mais par des possessions insupportablement massives par une minorité de citoyens. Or ces privilégiés économiques ont envie/besoin de placer leur argent pour le faire fructifier et la logique voudrait qu’ils l’investissent dans de la production de biens, mais les domaines de placements rentables sont rares parce que le pouvoir d’achat global des citoyens intéressés est stagnant. Il y a donc un énorme trésor financier qui est condamné à dormir et les possesseurs sont fort logiquement portés à au moins le préserver des impositions décidées par les responsables politiques.

Dans tous les pays européens, une partie des citoyens exprime ce désir de voir le politique agir autrement sur le plan économique. Cette insurrection commune, pour l’instant pacifique, signifie à l’évidence qu’une révolution de la gestion de la Cité est indispensable et urgente.

Rédaction : Mathieu-Robert Jourda

 

A propos de Mathieu-Robert Jourda


Président d’honneur et Fondateur de l’AP-A2P (Association des Praticiens de l’Analyse de la Personnalité Professionnelle), qui compte plus de 200 praticiens appliquant son œuvre théorique et pratique. Celle-ci est exposée dans les quatre tomes de « La Personnalité Professionnelle ». L’Harmattan éd. 


Voir plus de chroniques de l’auteur :

jourda-banniere



Une rubrique de libre opinion

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !