Non classé

Le système allemand | De formation par l’apprentissage.

Le système allemand | De formation par l’apprentissage.

En 2019, 1,3 million de jeunes, soit 86% des étudiants du secondaire, étaient en formation par alternance en Allemagne. Ce qui représente, environ, 2,5 fois plus qu’en France la même année.


Ceci peut s’expliquer par plusieurs facteurs : premièrement, la formation par alternance allemande est plus longue (dans la durée du contrat entre l’alternant et l’entreprise), qu’en France ; ensuite il y a 60 % des jeunes en apprentissage qui bénéficient d’une offre d’emploi à l’issue de leur formation. Ce système réduit donc le chômage chez les jeunes.

L’Allemagne oriente également les jeunes très tôt sur la voie professionnelle, et ce, dès l’âge de 10 ans. En France cette orientation se fait à partir de 14 ans et seulement 20 % de cette tranche d’âge choisit une voie professionnelle. En Allemagne, les entreprises jouent un rôle important dans l’élaboration des formations. Ce système permet donc de s’adapter aux besoins des entreprises avec des enseignements presque « sur-mesure ». Ce qui diffère totalement du système français dans lequel les écoles font les programmes de la formation sans forcément tenir compte des réalités du terrain demandées par les entreprises.

Mais le système allemand commence à être dépassé, car il y a de moins en moins de métiers ouverts à l’apprentissage ou à la formation par alternance. En 1970, 600 métiers étaient ouverts au secteur de l’apprentissage contre 320 aujourd’hui. Chaque année il y a aussi de nombreux postes d’apprenti(e)s qui ne sont plus occupés par désintérêt des candidats. La France a donc visiblement un train de retard sur l’Allemagne, mais notre pays a décidé de développer la solution de l’emploi par l’apprentissage.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !