webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

L’efficacité sans plaisir ni confiance tue !

L’efficacité sans plaisir ni confiance tue !

Après plus de 20 ans de voyage à travers l’ensemble des entreprises françaises et étrangères, une évidence s’impose : le modèle de management comme de recrutement est encore celui du XXe siècle, basé sur la recherche de l’efficacité. Les entreprises continuent de penser « création de valeur » au travers d’un modèle économique obsolète. Or, le propre du manager aujourd’hui doit être de transformer une difficulté en un problème, et non l’inverse !


Oui au problème, non à la difficulté !

Pourquoi faire la différence entre problème et difficulté ?
Le problème est émotionnellement à l’extérieur de nous, alors que la difficulté survient lorsque le problème envahit une dimension émotionnelle intérieure. Et c’est là que le stress, le burn-out, voire la dépression, surviennent. Toute nouvelle recrue devrait être engagée pour gérer des « problèmes » et non des « difficultés ». Combien d’organisations et de managers ne font que rajouter du stress au stress, de l’urgence à l’urgence au nom de la seule « efficacité » et ont un talent fou pour aujourd’hui être dépassés ?

Privilégier le processus au process

Ce dont les entreprises ont besoin, c’est d’arrêter de promouvoir et/ou d’engager des personnes sur des critères de « savoir mécanique » (qui relève de l’efficacité et du process) pour s’intéresser davantage au « savoir organique » (qui relève de l’efficience et du processus). C’est en effet la façon de transmettre le process qui est importante aujourd’hui, plus que le process lui-même.

La motivation est dépassée, vive l’inspiration !

Le temps n’est plus à la motivation, mais à l’inspiration, voire l’aspiration ! La motivation est « mécanique ». L’inspiration est « organique », c’est-à-dire relève de l’humain et non de la machine. Les gens manquent de relations véritablement humaines, de sens, d’avoir une oreille qui les écoute, de bienveillance et de présomption d’innocence. Voilà le profil des jeunes qu’il faut engager aujourd’hui. Vive l’efficience, finie l’efficacité !

Encourager le progrès plus que le résultat

L’efficacité sans plaisir ni confiance tue. L’entreprise a besoin de retrouver un visage organique humain, besoin que ses collaborateurs « bavardent » à nouveau comme dit Boris Cyrulnik, psychiatre et psychanalyste français. Un email est anti-social ! Il faut donc que, dans la vente comme dans le management, les forces vives que sont les jeunes « pensent » humain avant tout. Il faut encourager le progrès plus que le résultat : Françoise Dolto, pédiatre et psychanalyste française, avait raison.
Les potentiels de demain sont avant tout humains !

A propos de Bernard Flavien

Diplômé de l’ESC Rouen (option Finances Comptabilité) et major du concours général de la commercialisation organisé par les DCF (Dirigeants Commerciaux de France), Bernard Flavien a d’abord travaillé en tant que Directeur Artistique chez Phonogram où il a côtoyé de nombreux artistes (de Brassens à Hallyday) puis de jeunes artistes (Alain Bashung, William Sheller…) avant de créer sa propre structure de Production et de Communication.
Il a poursuivi sa collaboration avec le monde de la chanson mais est également intervenu dans les domaines du Sport (Saga Africa/Roger Milla) et du Cinéma.
Il a ainsi tourné dans 16 longs métrages avec des réalisateurs comme Luc Besson/Le baiser mortel du dragon, Jean-Pierre Jeunet/Delicatessen, Jean-Jacques Annaud/Deux frères, et dans des films publicitaires (Chaussée aux Moines, Yamaha…). Il a collaboré avec Thierry Sabine (Organisateur d’événements sportifs comme le Paris-Dakar et l’enduro du Touquet) et intervient auprès de Fédérations Sportives et de Sportifs de haut niveau : Coach dans l’Equipe Française de Voile Féminine (communication à bord et préparation mentale) et dans l’Equipe de France de Gymnastique Artistique.

Il a constitué une cellule de travail sur l’Intelligence Émotionnelle et son rôle dans la Cohésion d’Équipe et la Prise de Décision. Il travaille sur la Performance, anime et intervient dans le cadre de formations, séminaires, conférences et débats sur les thèmes de l’Intelligence Émotionnelle, du Charisme, de l’Art de Convaincre, du Transfert de Conviction, de la Cohérence d’Equipe et la Transmission de Compétences… mais également depuis plusieurs années sur le thème de l’Environnement et du Développement Durable. Depuis les accords de Maastricht, il propose un stage de Culture Générale « le Tour du Monde en 80 repères » qui rencontre un vif succès.

Il a participé à l’écriture d’une méthode pour préparer les concours administratifs (publiée aux Editions d’Organisation) et rédige actuellement un livre sur le Charisme.
Il est le Fondateur de BFCM.

 



Une chronique

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !