webleads-tracker

Auvergne - Rhône-Alpes

L’Electric Palace, autour du Court

L’Electric Palace, autour du Court

Comme le festival du court métrage dont il accompagne les festivaliers entre et après les séances, l’Electric palace sera cette année aux couleurs de la Chine et sous le signe du… Vélo.
Espace convivial et animé qui se transforme le soir en salle de concert, l’Electric palace est avant tout un lieu vivant où se restaurer, parler des courts, boire un verre, vivre des expériences et… non, on n’y fera pas du vélo.


Electric Palace, un lieu incontournable

Difficile de présenter l’Electric Palace sans être redondant car l’événement est bien connu du public Clermontois, des étudiants comme des festivaliers, puisqu’il se déroule sur 9 jours, du 30 janvier au 7 février 2015, pendant la durée et à proximité du Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand

L’Electric Palace c’est l’endroit idéal pour se retrouver, échanger entre deux séances de court-métrage, boire un verre, se réchauffer avec une boisson chaude, grignoter, et découvrir une programmation inédite au cœur du Chapiteau, situé place des Salins. Ateliers découvertes, concerts, animations, l’offre culturelle de ces 9 jours est large et éclectique et la programmation musicale riche et variée. Deux thématiques rejoignant celles du Festival International du Court-Métrage interpelleront le public dans une invitation au voyage surprenante : la Chine et le vélo (voir le teaser). Ces thèmes seront présents dans la décoration du chapiteau et dans de nombreuses animations comme la déambulation inaugurale le 30 janvier d’un dragon de Chine au départ de la Place de Jaude avec l’association Amitiés Auvergne Chine 63.

Il y en aura pour tous les goûts, pour tous les âges, pour les grandes comme les petites soif de culture.

Cette année, l’Electric Palace essaime et innove en installant Boulevard François Mitterrand, devant la Comédie de Clermont, des points de restauration, bars, food-trucks, cantine mobile et animations culinaires sous le chapiteau.

21 étudiants aux « manettes » de l’Electric Palace

Pour la sixième année consécutive ce sont les étudiants du Master 2 Management des Activités Culturelles et Audiovisuelles de l’Université d’Auvergne qui proposeront un Electric Palace haut en couleurs, à la programmation musicale et culturelle riche, dans une ambiance festive et conviviale qui n’appartient qu’à ce lieu.

Un sacré challenge que d’accueillir 20 à 30 000 personnes sur toute la durée du festival du Court métrage.

Pour les 21 étudiants de la nouvelle promotion, cet événementiel est un exercice pédagogique grandeur nature qui les confronte aux nombreux obstacles et réalités du monde du travail, c’est un premier contact pour beaucoup d’entre eux. Encadrés par les enseignants et en étroite collaboration avec des professionnels du secteur, la construction de cet événementiel leur offre l’opportunité d’aborder tous les aspects et l’ensemble des étapes de la gestion d’un projet culturel : recherche de financement, maîtrise du cadre juridique, gestion de la logistique, organisation de la production, programmation, communication.

Une organisation rigoureuse

Afin de mener leur entreprise dont le budget de près de 150 000 euros démontre que l’entreprise n’est pas petite, les étudiants se sont organisés en 4 équipes : Organisation générale, artistes (une trentaine de groupes) et bénévoles en charge de l’administration et des finances ; équipe communication et relations presse en charge également de la gestion du site internet de la manifestation et du street marketing ; équipe relation avec les partenaires ; équipe technique chargée de la coordination et de la logistique et matérielle comme la région son et lumières.

Une radio, Radio Campus sera à leurs côtés chaque jour, de 17h à 19h, pour relayer l’information et animer le chapiteau.

Pour Stéphane Calipel, Vice-président délégué de l’Université d’Auvergne à la communication internet et institutionnelle, à la politique culturelle et évènementielle, l’implication des étudiants dans ce projet a pour principal avantage de « créer les bons réflexes. C’est intéressant parce qu’il y a du risque pour de vrai, de l’ entrepreneuriat. Les étudiants négocient avec des vrais partenaires. C’est inracontable en cours. ». Cet avantage se mesure également au niveau de l’accès à l’emploi : « C’est aussi une opportunité de se constituer un réseau pour préparer leur insertion professionnelle. Plusieurs de nos étudiants des promotions précédentes se sont orientés ver l’événementiel ; certains ont même intégrés des structures partenaires ».

C’est ainsi que pendant que les autres s’amusent grâce à l’Electric Palace, 21 jeunes apprennent les dures lois du métier de manager des activités culturelles « en live » : non seulement cette manifestation d’envergure est très attendue – on n’imagine plus le festival du court métrage sans son satellite festif – mais ses organisateurs n’ont pas le droit à l’échec, pas même à l’approximation.

Pratique :

Horaires : ouverture du Grand chapiteau et Bicycle Bar de la Place Gambetta : Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 17h00 / Mercredi : 13h30 / Samedi, dimanche : 11h00

Découvrir la programmation musicale au jour le jour



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !