webleads-tracker

Services aux particuliers

Les Affranchis : bousculer les pratiques des assureurs au bénéfice des assurés

Les Affranchis : bousculer les pratiques des assureurs au bénéfice des assurés

On connaissait Les Incorruptibles, voici Les Affranchis ! Partant du constat que les assureurs ont verrouillé le système en tentant d’imposer leurs propres experts et réparateurs automobiles, Benjamin Labonne a décidé de créer une plateforme de gestion de sinistres 100 % dédiée à la défense des droits des assurés. Pour cela, il s’est adjoint les services d’un expert-conseil totalement indépendant : Florian Mourgues. Rencontre et explications.

Photo : de gauche à droite, Florian Mourgues / Les Z’experts et Benjamin Labonne / Les Affranchis


Preuve que le sujet interpelle, le journal de 20H de France 2 a récemment consacré un sujet aux Affranchis lorsqu’ils ont pris la défense d’un assuré de Saint-Etienne. Cette plateforme de gestion de sinistres a été créée en avril 2015 à Clermont-Ferrand, à l’initiative de Benjamin Labonne, propriétaire de deux carrosseries dans la région. Benjamin Labonne est également président de la chambre syndicale Auvergne de la Fédération française de la carrosserie. A ce titre, il interpelle fréquemment les pouvoirs publics : « Il existe une collusion inacceptable entre les assureurs, les réparateurs et les experts automobiles. Tout ceci se fait au détriment des assurés. »

Les Affranchis se sont donc donnés comme mission de conseiller les assurés, à partir de la gestion de leur sinistre et jusqu’à la réparation de leur véhicule. « Nous avons rencontré des personnes qui n’étaient pas en tort sur certains sinistres et qui se sont retrouvées avec des sommes à payer. Nous avons travaillé les textes de loi et nous nous sommes aperçus que les assureurs essaient systématiquement d’imposer à leurs clients leur propre expert et leur propre réparateur, ce qui est totalement contraire à la loi. Les assureurs bafouent la loi dans le but d’indemniser systématiquement les assurés au minimum. Il faut savoir que les experts automobiles, soit-disant indépendants, reçoivent des consignes de la part des compagnies d’assurance afin de limiter au maximum le coût des réparations. »

Une plateforme de gestion de sinistres dédiée à 100 % à la défense des droits des assurés

Les Affranchis assurent des cours à destination du grand public, par exemple afin de savoir remplir un constat. C’est l’approche pédagogique au titre de la prévention routière. Florian Mourgues, expert automobile indépendant avec plus de dix ans d’expérience, intervient en tant que prestataire pour ces cours avec sa société Les Z’experts. En cas de sinistre, Les Affranchis proposent un service de dépannage disponible 24 heures sur 24 sur la région Auvergne. Ils conseillent les assurés dans leur déclaration avant de les aiguiller vers des experts et réparateurs totalement indépendants. Les Affranchis assurent un suivi jusqu’à la restitution du véhicule. « Chacun est libre de choisir son réparateur, insiste encore Benjamin Labonne. C’est la loi. Les carrossiers qui travaillent avec Les Affranchis ne demandent jamais d’avance de frais. »

Benjamin Labonne est bien conscient qu’il dérange : «Quand vous remettez en cause un système économique basé sur une collusion qui se fait au détriment d’un tiers, en l’occurrence les assurés, vous rencontrez des difficultés. Mais ce sont des difficultés mineures car les assureurs, en définitive, sont bien obligés d’appliquer la loi. Officiellement, il y a une déontologie qui fait qu’il ne doit pas y avoir de dépendance économique des experts automobiles vis-à-vis des assureurs. Dans les faits, un cabinet d’expertise vit à 99,9 % avec les plateformes de gestion de sinistres des assureurs, ce qui représente au maximum 2 ou 3 donneurs d’ordre. La dépendance est totale. Nous avons fait partie de ce système, donc nous pouvons en parler. Nous avons décidé d’en sortir, moi via Les Affranchis et Florian avec Les Z’experts. Nous dérangeons beaucoup, mais si nous ne continuons pas à briser cette omerta, pour appeler les choses par leur nom, demain ils nous feront payer pour assurer l’air que nous respirons. »

logo_affranchis



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !