webleads-tracker

Information économique locale

Artisanat & services

Les artimobiles continuent leur tournée vers le Puy-de-Dôme et la région Midi-Pyrénées

Les artimobiles continuent leur tournée vers le Puy-de-Dôme et la région Midi-Pyrénées
Artimobiles (Source de la photo : http://www.perpetual-motion.fr/?portfolio=artisanat-de-france)

Les artimobiles seront de retour du 17 mars au 25 avril 2014 dans les collèges de France. Pour leur quinzième tournée, les deux flottes, composée chacune de 6 voitures feront un arrêt dans douze départements du Sud-Ouest de la France : Allier, Puy-de-Dôme, Haute-Loire, Cantal, Lot, Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne et Ariège.


Cette action menée par le FNCPA (Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat) a pour objectif de valoriser l’image de l’Artisanat, composé aujourd’hui de 1 092 566 entreprises, et riche de 3 millions d’actifs en France. C’est aussi une façon innovante et ludique de faire découvrir aux collégiens les 250 métiers de l’artisanat, en organisant des rencontres entre les élèves et les artisans et apprentis de leur département.

Les artimobiles, créées en 2006, ont déjà visité 564 collèges en France, et sensibilisés 140 000 élèves de 4e et de 3e.
Cette opération est relayée sur le terrain par les Chambres de métiers et les organisations professionnelles de l’Artisanat.
À chaque étape, les véhicules visitent 4 collèges.
Des sessions découvertes d’1h30 sont alors proposées à chaque classe. Elles sont co-animées par des spécialistes de la formation professionnelle et des artisans. Les artimobiles stationnent dans la cour de l’établissement scolaire pour une journée et accueillent en moyenne 10 classes de 30 élèves.

La découverte des métiers se réalise autour de 3 temps forts :
1/ En classe sous forme d’une séance d’information
2/ Dans la cour avec la libre utilisation de l’application “ARTINAVIGUE”. Cette application développée sur IPAD permet au collégien de partir à la découverte des métiers.
Une fois le choix effectué, un repartage vidéo lui est délivré.
3/ À travers un dialogue avec des artisans et des apprentis du département qui viennent témoigner de leur parcours et expériences respectifs.

 



Un article de Anaïs Chassagrande

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !