webleads-tracker

#Metatag

Les associées d’Arachnée Concerts promues Femmes chefs d’entreprises 2017

Les associées d’Arachnée Concerts promues Femmes chefs d’entreprises 2017

Ce mardi 19 décembre à la Chapelle des Cordeliers, les Femmes chefs d’entreprises (FCE 63) remettront leur trophée aux trois associées d’Arachnée concerts : Corinne Chabrier, Charline Pouzet et Charlotte Guiot. Retour sur leur parcours, la reprise de leur société et les valeurs partagées.


L’association interprofessionnelle Femmes Chefs d’entreprises (FCE) et sa délégation Clermont-Ferrand-Auvergne organisent leurs trophées tous les deux ans. Ce soir, le sésame sera remis à trois associées qui ont repris, il y a quelques années, le flambeau – alors qu’elles étaient salariées – la société Arachnée concerts. L’histoire de Corinne Chabrier, responsable Administrative et comptable, Charline Pouzet, responsable Communication et Charlotte Guiot, responsable Programmation, qui ont réussi à donner un nouvel élan à leur entreprise.

Ce prix traduit la volonté de l’Association de mettre en valeur la réussite et le savoir-faire de personnalités dynamiques, de promouvoir leur action, de leur apporter si nécessaire un soutien actif et ce dans l’objectif de développer auprès de tous et toutes le goût d’entreprendre.”

 

Une entreprise, trois salariées, une vision partagée

Arachnée Concerts a été créé en 1976 par Pierre-Yves Denizot, grande figure du monde de la musique et du spectacle qui a, entre autres, contribué à lancer la carrière de Pascal Obispo, Nolwenn Leroy ou Jenifer…

D’abord association, la structure a rapidement évolué vers le statut d’entreprise individuelle en 1979, SARL en 1985, et SAS en 2004. Suite au décès de son fondateur en 2006, la société a été rachetée par le groupe SONY MUSIC France. En 2013, une nouvelle aventure commence avec la revente de la société à 3 de ses salariés : Corinne, Charline et Charlotte.

Arachnée Concerts est aujourd’hui l’un des dix premiers opérateurs nationaux dans l’organisation et la promotion de concerts, de spectacles, de spectacles pour enfants, de pièces de théâtre et d’événements sportifs en Auvergne-Rhône-Alpes et en Languedoc-Roussillon.

 

Une solidarité à toutes épreuves

C’est l’histoire de trois salariées complémentaires recrutées par Pierre-Yves Denizot dans les années 2000 et qui ont fait leurs armes dans cette société sans se douter qu’un jour elles la rachèteraient pour la pérenniser…

«Durant mes premières années chez Arachnée Concerts, j’ai appris les bonnes méthodes et tissé des liens forts avec mes collègues de travail. Ce qui nous lie avant tout c’est le respect que nous avons pour le travail de Pierre-Yves Denizot, un bourreau de travail, un excellent visionnaire qui partageait sa réussite avec l’ensemble de son personnel. Son décès, le démembrement du groupe puis le rachat par Sony Music nous ont déstabilisées. Nous avons alors décidé de tenter l’aventure du rachat ensemble et avons concrétisé notre projet, non sans mal, en 2013. Nous faisons en sorte de poursuivre la ligne directrice que nous avions fixée au départ et de rester solidaires de nos salariés sans lesquels rien ne serait possible
». Corinne Chabrier, Administration et Comptabilité.

 

«Lorsque l’opportunité de racheter la société s’est présentée, cela fut une période intense de réflexion personnelle. Etait-il raisonnable de reprendre notre autonomie dans un milieu très concurrentiel à un moment où les grands groupes rachètent les petites sociétés ? Le rapprochement avec Charline et Corinne a été essentiel pour moi. Cela m’a permis de trouver la confiance personnelle nécessaire pour relever ce défi. Quatre ans après, nous sommes fières d’avoir réussi la reprise de notre société ». Charlotte Guiot, Programmation.

 

« J’ai eu la chance d’être recrutée par Pierre-Yves Denizot qui m’a accordée sa confiance. Après son décès, je me sentais fragilisée mais déterminée à rester fidèle à cette entreprise. Nous nous sommes accrochées face aux difficultés : la restructuration, le déménagement de nos copains d’Arachnée Production, l’arrivée d’une nouvelle Direction Générale avec une vision du management que nous ne partagions pas. Autant d’étapes qui ont contribué à nous rapprocher naturellement avec Corinne et Charlotte. Quand l’occasion s’est présentée de racheter l’entreprise nous avons eu le sentiment qu’il fallait essayer quelque chose ». Charline Pouzet, Communication.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !