webleads-tracker

Art, culture, divertissement

Les clés de l’art africain au travers de “Sagesses des sages d’ici et d’ailleurs” à Montluçon

Les clés de l’art africain au travers de “Sagesses des sages d’ici et d’ailleurs” à Montluçon

Basé à Montluçon, Mbohou Mama-Bachirou vous ouvre les portes de l’art africain au travers de “Sagesses des sages d’ici et d’ailleurs” : Originaire du Cameroun, Mama Bachirou propose depuis 2008 de nous initier aux arts africains en collaboration avec des associations. Son activité artistique se déploie en 2015 sous forme d’ateliers à l’attention des écoles, des mairies, et de tous les publics intéressés par les arts ethniques et la création culturelle.


Originaire de la Cité des arts au Cameroun, Mama Bachirou a été bercé par la culture artistique de son continent. Il y a nourri une véritable passion pour les arts ethniques. Son parcours au travers du Cameroun, du Nigéria, du Bénin puis de la Côte d’Ivoire lui a permis de développer une collection de masques et statuettes. Ces 23 ans de collecte lui ont permis d’installer un espace culturel animé jusqu’en 2012 au Cameroun. Installé en France à Montluçon depuis 2012, son objectif est de transmettre sa connaissance et sa lecture de l’art africain et de permettre l’ouverture et la découverte de culture étrangère.

“L’art est avant tout un moyen de communication […] Ce ne sont pas juste des objets de décoration, c’est une encyclopédie […] un véritable support de communication. L’ Afrique a écrit à travers son art.”

“Mes activités ont démarré avec des expositions, des conférences, des interventions avec l’association “Coup de mains” dans le cadre de projets avec des écoles…”.

Avec les enfants, il anime des ateliers d’échanges sur les modes de vie d’ailleurs, suivis d’ateliers de création de contes individuels puis de façon collective. Enfin vient l’étape de sculptures pour faire prendre vie aux personnages imaginés. Les projets se clôturent avec un spectacle animé et mis en musique autour du conte imaginé. Le résultat est souvent surprenant de créativité. “Je leur donne les clés[…] je bouste leur créativité.”

Le projet mené à Domerat s’achèvera le 29 mai 2015 sur un spectacle animé et mis en musique après un travail mené sur toute l’année scolaire avec les établissements Paul Langevin et Louis Aragon. Une exposition des travaux menés avec les enfants de Montluçon est en réflexion également.

Mama Bachirou envisage également de proposer ses services à un public plus large, participant ainsi à son projet d’ouverture aux autres. “C’est une façon de tisser du lien”.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !