webleads-tracker

Non classé

Les clés du développement à l’international

Les clés du développement à l’international

Interagir, innover, créer des opportunités business, co-constuire l’avenir, se développer à l’international : tels étaient les thèmes abordés au congrès Entreprise du futur qui a réuni 3000 dirigeants à Lyon jeudi dernier. Le journal de l’éco, partenaire du salon, publiera prochainement sur son site des interviews vidéos de quelques-uns d’entre eux.


“Cette aventure Entreprise du futur part d’une conviction selon laquelle la transformation à l’œuvre aujourd’hui dans les entreprises n’est pas uniquement technologique. On parle beaucoup d’IA, de blockchain, de cloud ou d’objets connectés… en oubliant souvent que les technologies sont avant tout l’opportunité de réinventer la proposition de valeur des entreprises” indiquait Laurent Fiard, Président et co-fondateur du groupe Visiativ et du Medef Lyon Rhône, organisateur du forum Entreprise du futur”.

Lors de la conférence intitulée « Croissance & compétitivité à l’international », trois dirigeants nous ont fait part de leur expérience.

Aider les entreprises à s’exporter
La société Capital Export était représentée par son Président Jean-Mathieu Sahi lors de cette conférence. Capital Export permet aux entreprises qui souhaitent se lancer à l’international d’être accompagnées. Capital Export est un fonds d’investissement indépendant ayant pour mission d’accélérer la croissance des entreprises par une politique active d’accompagnement stratégique et de croissance externe, prioritairement à l’international.

« Nous possédons une plateforme d’accompagnement avec 350 professionnels implantés dans une quarantaine de bureaux à l’étranger. En échange, nous rentrons dans le capital des sociétés que nous accompagnons », estime Jean-Mathieu Sahi, Président de Capital Export.


Des baguettes chinoises haut de gamme made in France

Après la crise et malgré les innovations dans le couteau sommelier, la société SCIP Vauzy Chassangue de Bruno Nakache avait du mal à remonter la pente. Le Chef d’entreprise se rend en Chine pour rendre visite à l’un de ses clients. Ils se retrouvent tous les deux dans un restaurant haut de gamme où tout est d’excellente qualité et Français … sauf les baguettes qui elles, sont en plastique. Son client lui a confirmé qu’il n’existait pas de baguettes dans d’autres matières. C’est dans ce contexte que l’idée de la baguette haut de gamme (métal, matériaux précieux) est née et tente d’entrer à petit pas dans le marché chinois.

« La clé, c’est d’avoir des points d’ancrage dans le pays dans lequel on souhaite s’implanter. Il nous a fallu copier un produit de là bas mais en y apportant notre savoir et notre french touch qui est toujours très appréciée à l’étranger » explique Bruno Nakache, dirigeant de la coutellerie Vausy Chassangue.

Une offre de cosmétiques adaptée aux spécificités de chaque pays
Le groupe GM Cosmétiques France offre des expériences sensorielles et co-branding … en flacons ! Ces savonnettes, shampoings et autres laits pour le corps sont destinés au marché de l’hôtellerie.

« Nous sommes présents sur plus de 80 territoires dans le monde et travaillons dans chaque pays avec des distributeurs locaux qui connaissent parfaitement les tendances et peuvent adapter notre offre. A titre d’exemple, les Chinois trouvent souvent les flacons de parfum trop grands et l’odeur du parfum trop forte. Aux Etats-Unis, c’est totalement l’inverse ! Ce genre d’information est cruciale à connaître » déclare Philippe Husson, Directeur Général du Groupe GM Cosmétiques France.



Un article de Maud LAURENT

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !