webleads-tracker

Information économique locale

Agri & Agro

Les éleveurs misent sur le Label Rouge

Les éleveurs misent sur le Label Rouge

Le marché de la vente des viandes est chahuté depuis plusieurs mois. Les revendications des Végans ont des répercussions sur les ventes de viande en France. Pour autant, les professionnels se sont mobilisés et l’une des réponses réside dans le Label Rouge. Signe de qualité des animaux élevés, comme des produits proposés à la clientèle habituelle, le Label Rouge s’impose de plus en plus. Nous avons rencontré jeudi dernier, au Sommet de l’élevage, Pierre Cabrit, Président de l’association Fil Rouge et défenseur du Label Rouge.


Le représentant de la profession explique « La quantité de viande consommée par les Français est la même que celle des deux dernières années. Mais on remarque une évolution de la façon de consommer, de plus en plus de ménages préfèrent la viande sous forme hachée, élaborée et/ou travaillée. Nous devons donc être attentifs à ces signaux du marché qui nous permettent de nous adapter à la demande des consommateurs »

Aujourd’hui le label rouge concerne 3 % de la production, l’objectif d’ici les 5 prochaines années est d’atteindre 40 %.

Parmi les consommateurs, 25 % sont prêts à acheter de la viande haut de gamme, ils recherchent la qualité, la tendreté mais aussi la traçabilité du produit.

Quelques chiffres sur l’export de bovins vivants France/Union-européenne
Reconnue pour son savoir-faire et la qualité de ses races à viande, la France est un grand pays exportateur de bovins vivants, avec plus de 1,58 millions d’animaux exportés en 2018. En 217, 323 millions de tonnes de viande ont été consommé dans le monde. Les français consomment 240 g de viande par jour et par habitant. Ce qui représente environ 87,5 kg en une année par habitant.
– 70% des exports sont des exports de broutards
– En 2018, les exportations de bovins vivants vers l’Italie et l’Espagne correspondent à plus de 90% des envois (l’Italie avec 60% du marché́ et l’Espagne, 30%).



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !