webleads-tracker

Agri, agro, véto

Les marchés de Max et Lucie : un panier bien rempli !

Les marchés de Max et Lucie : un panier bien rempli !
Lucie Vorhilon et Maxime Fritzen

Les marchés de Max et Lucie c’est l’histoire de deux amis qui se sont rencontrés au lycée et qui ont décidé de créer une épicerie en ligne au cœur des montagnes. Ils font appel à une dizaine d’agriculteurs et redistribuent leurs produits dans la région Auvergne. Les clients commandent sur le site Internet et sont livrés dans la semaine qui suit.


Après leurs Bac ES, chacun part travailler de son côté « J’ai étudié en Science Politique à Lille et Lucie s’est rendue en stage à Paris. Lorsqu’on a tous les deux finit notre formation on s’est retrouvé à Clermont-Ferrand, sans emploi. » Nous confie Maxime.

Amoureux de leur région depuis toujours, ils prônent une consommation locale ainsi que des produits issus de l’agriculture biologique. «On vient d’ici, on a grandit, ni moi ni Lucie n’aurions pu faire ça ailleurs. Puis, on s’est dit, allez pourquoi ne pas créer notre propre structure étant donné qu’on est potes, et qu’on a les mêmes idées. »

Leur concept est simple : monter une épicerie en ligne composée de produits frais (fruits, légumes, fromage, vin) et d’artisanat local (savon, bougie). Ces jeunes associés choisissent des producteurs selon leur technique d’agriculture : biologique ou paysanne. La plupart sont des petites exploitations qui travaillent pour le respect de la terre et de l’environnement. Max et Lucie livrent leurs paniers commandés en ligne par les particuliers ou les entreprises. Sur le site, on rencontre le « panier familial » composé de nombreux fruits et légumes, d’œufs frais et d’une confiture de myrtille. Pour les petits budgets, ils proposent également « le petit panier » ou bien encore « le panier des amoureux ».

Max et Lucie souhaitent pouvoir aller encore plus loin en mutualisant dans l’avenir les livraisons pour limiter les déplacements et la pollution « Si deux commandes ont lieu au même endroit, les frais de livraison sont gratuits ». La petite touche d’originalité est la liberté donnée à leur clientèle :   « les gens peuvent choisir les produits qu’ils souhaitent, toutes les deux semaines la composition est changée ».

Derrière chaque produit se cache un visage

Pour les deux associés, c’est l’image même de l’agriculteur qu’il faut changer « un peu farouche, brute de décoffrage ». La majorité de leurs producteurs ont des parcours de vie différents avec plusieurs reconversions professionnelles « On a une agricultrice qui était chanteuse à Paris, une personne qui travaillait dans les assurance, une autre en BTP» Des profils très différents qui s’allient désormais pour faire vivre et développer la production régionale. « Derrière chaque produit se cache un visage ».

Associés à une dizaine de producteurs, Max et Lucie aimeraient augmenter le nombre de leurs collaborateurs mais surtout développer des relations avec de nouveaux agriculteurs. Grâce au bouche à oreille et à leur confiance irréprochable, ils espèrent petit à petit faire grossir leur entreprise pour proposer davantage de produits et accroître le volume de production.

Très actifs sur les réseaux sociaux, ils animent une page Facebook ainsi qu’un compte Twitter. Ils ont récemment terminé finaliste du concours UP mit en place par Auvergne Nouveau Monde et leur campagne de Crowfubding sur le réseau Ulule a récolté les fond nécessaires à la réalisation de leur projet en moins d’un mois.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !