webleads-tracker

RH & Management

Recherche d’emploi : 30 % des candidats privilégient les réseaux sociaux

Recherche d’emploi : 30 % des candidats privilégient les réseaux sociaux
Crédits photos : www.freepik.com – Designed by yanalya

D’après une étude menée par Qapa.fr, 30% des candidats privilégient les réseaux sociaux pour leur recherche d’emploi, notamment pour dénicher des missions intérim. L’efficience de la méthode et le besoin d’instantanéité et de proximité avec les recruteurs justifient cette préférence. Analyse de cette tendance qui bouscule le monde du recrutement.


Les réseaux sociaux, le 2e “réflexe” pour trouver un emploi

En 2018, lorsque les Français recherchent un emploi, leur premier réflexe n’est plus de consulter les petites annonces comme jadis. Ce sont les sites d’emploi qui arrivent en tête pour 33% des Français, juste devant les réseaux sociaux avec plus de 30%. Ensuite, les Français font appel à leurs amis et connaissances (14%) avant de faire appel aux services des agences d’intérim (13%). Le site Pôle Emploi n’arrive qu’en cinquième position (7%), et est suivi des petites annonces (1,5%) et des candidatures spontanées (1,5%).

“Il y a encore 3 ans on ne trouvait absolument pas d’offre d’emploi sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter et encore moins sur Instagram mais uniquement sur des sites professionnels réservés aux cadres tel que LinkedIn. Or, depuis 2017, tout s’est inversé et les offres d’emploi se retrouvent à présent majoritairement sur les réseaux sociaux. Tous les grands groupes et entreprises ont leur page de recrutement sur les trois réseaux principaux et, quand ils le peuvent, bénéficient également d’un community manager sur Snapchat pour recruter des millénials. De leur côté, les TPE et PME diffusent et promeuvent directement leurs offres d’emploi sur des groupes dédiés à l’embauche, avec une efficacité accrue grâce aux communautés très actives en recherche d’emploi. “. Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

 

Les réseaux sociaux pour une recherche d’emploi plus performante ?

En termes d’efficacité dans leur recherche d’un emploi, 43% des Français trouvent que les réseaux sociaux sont les plus performants et arrivent donc en tête. Les sites d’emploi restent malgré tout très compétitifs pour 31% des personnes interrogées loin devant les agences d’intérim en 3e position (avec 15% de votes), le relationnel (9%), les petites annonces (2%), Pôle Emploi (1%) ou les candidatures spontanées (0%).

 

Facebook devant LinkedIn

Parmi tous les réseaux sociaux existants, c’est Facebook qui décroche la palme de ceux préférés par les Français pour trouver un emploi avec 41% des votes. Il détrône ainsi LinkedIn qui reste tout de même en deuxième position avec 33%. En troisième position, plus de 9% des Français utilisent Twitter.

 

Instantanéité et proximité

Grâce aux réseaux sociaux, les demandeurs d’emploi obtiennent immédiatement les réponses à leurs questions. Cette instantanéité séduit plus de 60% des Français qui ont donc l’impression de postuler en temps réel.

Les réseaux sociaux apportent également aux demandeurs d’emploi une proximité qu’ils ne retrouvent pas sur les pages de recrutement des entreprises et sur les sites d’emploi traditionnels et que recherchent 59% des Français.

En effet, sur les réseaux les candidats posent en direct leurs questions aux recruteurs ou à la communauté. Des interrogations qu’ils n’osent pas parfois poser directement aux recruteurs lors des entretiens d’embauche.

“Chez Qapa.fr, nous avons obtenu un record en termes de durée d’embauche : 4 minutes seulement entre le moment où une mission de serveur/serveuse à Paris a été postée sur un de nos groupes Facebook et le moment où le serveur a effectivement signé son contrat de travail”. Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr

 

L’intérim devant les CDI pour les recherches sur les réseaux sociaux

En ce qui concerne les types de postes que les Français recherchent le plus sur les réseaux sociaux, ce sont les contrats d’Intérim qui arrivent en tête pour 62% des femmes et 69% des hommes interrogés. A l’exemple de QAPA qui recrute 50% de ses intérimaires sur les réseaux sociaux. Les contrats interim sont juste au dessus des CDI avec 65% de femmes et 61% d’hommes. Enfin les CDD arrivent en troisième place avec seulement 44% de votes.

 

*Méthodologie : sondage effectué par e-mailing auprès de 4,5 millions d’inscrits sur la base Qapa.fr entre le 16 et 24 janvier 2018. Profils des personnes interrogées : 50% de femmes et 50% d’hommes. Tranches d’âges : 4% de 18-24 ans, 20% de 25-34 ans, 40% de 35-44 ans, 34% de 45-54 ans et 2% de plus de 55 ans. Toutes les informations mises en avant sont déclaratives.

Source : Qapa


Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !