webleads-tracker

Information économique locale

Actu

Les trottinettes électriques entrent dans le Code de la route

Les trottinettes électriques entrent dans le Code de la route

Après plusieurs mois de travail et de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, salue une avancée majeure en matière de sécurité avec l’inscription des trottinettes électriques et des nouveaux engins de déplacement personnel dans le Code de la route.


Trottinettes électriques, monoroues, gyropodes, hoverboards… Les nouveaux engins de déplacement personnel motorisés (EDPM) apportent de nouvelles solutions pour se déplacer au quotidien.

Comme il s’y était engagé, le Gouvernement vient de créer un cadre qui permet le développement de ces nouveaux moyens de transport tout en assurant la sécurité de leurs utilisateurs et des autres usagers. Ils sont ainsi reconnus comme une nouvelle catégorie d’engins.

Le décret fixe notamment les règles de circulation et de stationnement de ces nouveaux engins, leurs caractéristiques techniques et précise les sanctions en cas de non-respect de ces règles et les dérogations possibles en matière de circulation.

Pour des raisons de sécurité́, un maire pourra modifier, par arrêté motivé, la vitesse de circulation des EDPM (particuliers et en « free floating »), sur les voies relevant de sa compétence.

Les engins de déplacement personnel motorisés doivent être assurés. Les opérateurs d’EDPM en libre-service doivent souscrire une assurance pour couvrir les dommages causés aux tiers par les utilisateurs de leurs engins.

« La création d’une réglementation dédiée permet de lutter contre les comportements dangereux régulièrement observés, d’aller vers une utilisation plus responsable des engins de déplacement personnel et de retrouver un usage apaisé des trottoirs pour les piétons, et en particulier les plus vulnérables : personnes âgées, enfants, personnes à mobilité réduite », annonce Jean-Baptiste Djebbari.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !