webleads-tracker

Commerce

Les voitures hybrides et électriques ont la cote !

Les voitures hybrides et électriques ont la cote !

L’annonce programmée de la fin des moteurs thermiques sur le territoire reflète bien la volonté des pouvoirs publics de prendre un virage à 180 degrés en matière de transport automobile. Baisse des ressources naturelles, alertes de pollution engendrant la circulation alternée, scandales chez certains constructeurs ayant falsifié les tests d’émissions polluantes, tous les ingrédients sont là pour ouvrir royalement la porte aux véhicules hybrides et électriques, dont la cote ne fera qu’augmenter dans les mois et les années à venir. 


Les véhicules hybrides : raisons du succès

Les chiffres le prouvent, une révolution est en marche dans le secteur de l’automobile hybride. Avec près de 20% d’augmentation des ventes entre 2016 et 2017, l’hybride a vraiment la cote ! Réduite à un ou deux modèles il y a seulement quelques années, la reprise de ces véhicules concerne aujourd’hui des dizaines de modèles différents. Retraités, couples, célibataires, l’engouement est général et les constructeurs l’ont bien compris. Les plus grandes marques font de ce concept un marché d’avenir.

A mi-chemin entre une automobile thermique et électrique, l’hybride qui associe ces deux types de moteur sous un même capot, présente l’avantage d’être moins gourmande et de polluer moins là où la pollution est la plus importante : dans les grandes agglomérations. En effet, en milieu urbain le moteur électrique prend le pouvoir. Cela signifie rouler sans consommer de carburant, avec des économies à la clé. Ce n’est que pour des trajets plus longs et à plus grande vitesse que le moteur thermique s’allumera et rechargera par la même occasion les batteries. L’absence de contrainte de recharge est une autre raison à l’origine de l’augmentation de la demande sur le marché de l’occasion. La cote d’une voiture hybride a de beaux jours devant elle.

 

Pourquoi choisir une voiture électrique ?

Il n’y a pas si longtemps, la voiture électrique était considérée par beaucoup comme un prototype qui servirait de base à une production en série dans un futur plus ou moins lointain. Nous vivons aujourd’hui cette époque. Ce marché, encore marginal, est en pleine expansion. Pour l’année 2017, une hausse de 17% des immatriculations est observée par rapport à 2016. Puisque le marché de l’occasion suit celui du neuf avec un décalage de quelques années, la demande de véhicules d’occasion ne va cesser d’augmenter. Un leader du marché français reconnait d’ailleurs que lorsqu’une de ses concessions reprend un véhicule électrique d’occasion, il repart tout de suite ! C’est dire si les perspectives sont réjouissantes pour les revendeurs.

Outre l’impact environnemental, les raisons du succès sont multiples. Pour parcourir 100 kilomètres, le moteur électrique coûte de 3 à 5 fois moins cher que ses homologues diesel et essence. Même s’il faut tenir compte du prix des batteries. Plus un automobiliste va rouler, plus cela sera rentable, fait assez rare pour être signalé.

Autre argument de poids, des économies d’entretien : fini le changement de courroies, de bougies, de filtre à huile… Pas surprenant que sur le marché de l’occasion, les prix de vente des voitures électriques soient supérieurs aux cotes théoriques.

Qu’ils soient hybrides ou électriques, il ne fait aucun doute que ces véhicules ont le vent en poupe. Les aides de l’État pour encourager leur développement témoignent aussi d’une volonté politique qui ne fera qu’augmenter leur présence dans la circulation de demain.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !