webleads-tracker

Tendances Éco

Municipales | Lettre ouverte aux candidats à la mairie de Clermont-Ferrand

Municipales  | Lettre ouverte aux candidats à la mairie de Clermont-Ferrand
Olivier Bianchi, Jean-Pierre Brenas, Marianne Maximi et Eric Faidy,
candidats à la mairie de Clermont-Ferrand

À l’approche des prochaines élections municipales qui auront lieu les 15 et 22 mars 2020, l’ANEF 63 a adressé, le lundi 24 février 2020, une lettre ouverte aux candidats à la mairie de Clermont-Ferrand.


Depuis plusieurs mois, la course électorale au poste de maire est lancée, et face aux enjeux exposés par la communauté clermontoise, les candidats à la mairie n’ont de cesse de proposer des solutions censées répondre aux besoins de leurs concitoyens.

La semaine dernière, c’est l’association ANEF qui a souhaité interpeller les candidats sur trois thèmes qui occupent l’esprit des Clermontois : la lutte contre l’exclusion et le mal-logement, la lutte contre les violences faites aux femmes, la place des associations. Pour rappel, l’association ANEF 63, créé en 1952 par Marguerite-Marie Michelin, est un comité d’action sociale agissant sur l’ensemble du département. Divisée en deux pôles, protection de l’enfance et insertion au logement, l’association lutte contre toutes les formes d’exclusions sociales ou culturelles et insère les plus vulnérables au sein de la société.

Enclins d’une tragique réalité, les thèmes exposés par l’association solidaire interrogent de plus en plus les Clermontois. En effet, les candidats en ont plus ou moins pris conscience dans leur campagne électorale et proposent chacun à leur manière des solutions face aux défis évoqués.

Les principaux candidats ayant un site de campagne ont proposé, entre autres, les réponses suivantes :

Olivier BIANCHI
• Création d’un lieu d’accueil pour les femmes victimes de violences
• Présence de la police municipale dans les rues de Clermont-Ferrand en soirée.
• Instauration d’une autorisation de louer pour les logements ciblés « habitat indigne »
• Équilibrage des logements sociaux entre les communes de la métropole.

Jean-Pierre BRENAS
• Rendre plus visible l’action sociale des associations, par un bilan chiffré et impliquer davantage les associations notamment dans le domaine de la santé
• Installer un système de vidéo-surveillance pour pallier aux violences faites aux femmes dans la rue

Éric FAIDY
• Créer un Office Foncier Solidaire (OFS)
• Mise en place de la Cité de l’égalité et des droits des femmes
• Mise en place de comités de village auxquels participeront les associations

Marianne MAXIMI
• Sortir la politique du logement de l’emprise des promoteurs, du bétonnage et de la spéculation
• Défendre l’accessibilité et la qualité du logement social
• Garantir la transparence et l’équité dans le versement des subventions aux associations comme rempart au clientélisme
• Structurer un réseau municipal de lutte contre les discriminations, contre le harcèlement de rue…



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !