webleads-tracker

Institutions, collectivités

Inauguration de l’Hôtel de Région : le rapprochement avec Rhônes-Alpes affiché

Inauguration de l’Hôtel de Région : le rapprochement avec Rhônes-Alpes affiché
René Souchon, président de la Région Auvergne inaugure le nouvel Hôtel de Région

Face au Musée d’Art Moderne, à proximité de quartiers populaires, l’Hôtel de Région, inauguré samedi 21 juin 2014, apparaît comme un lien entre la périphérie urbaine et la centralité de la métropole clermontoise, un rééquilibrage urbain. Tel est le symbole de cet édifice qui affirme l’égalité citoyenne et l’accès pour tous aux services publics.


Un bâtiment BBC

Unique en France, le bâtiment qui abrite désormais et regroupe les personnels des 7 services dispersés dans Clermont-Ferrand, accueille les dernières innovations technologiques en matière de développement durable. Il répond aux plus hautes normes environnementales dites BBC (Bâtiment Basse Consommation) et HQE (Haute Qualité Environnementale) et fait appel aux énergies renouvelables : photovoltaïque et géothermie passive. En matière d’économie d’énergie et de réduction de la facture énergétique, on ne fait pas mieux.

Particulièrement bien pensées tant au plan esthétique que fonctionnel, les deux serres accueillantes et apaisantes qui entourent le hall d’entrée. Leur rôle tampon d’avec la température extérieure en font un sas rafraichissant l’été et un isolant naturel l’hiver car la température n’y descend jamais au dessous de zéro quelle que soit la météo.

Ces serres distribuent la lumière, lumière tamisée l’été, lumière maximum l’hiver grâce à des volets occultants qui isolent ou captent la chaleur au rythme des saisons. Visuellement, l’effet est très réussi dans ce décor de verre et de bois car, oui, on a quelque peu l’impression de pénétrer non pas dans un bâtiment administratif mais dans un sous bois, à l’ombre des Douglas du Massif Central, ce magnifique pin qui pousse tout droit sur le sol d’Auvergne.

Une « maison commune » vouée au service des citoyens

Ce bâtiment dont la réalisation et le projet architectural ont été votés à l’unanimité ne sera « ni loué, ni vendu » s’agace un peu le président de la Région, René Souchon. Son avenir est « celui d’une maison commune, vouée au service des citoyens, concrètement et au quotidien » car « il n’est pas un âge de la vie où la Région n’intervienne » a-t-il rappelé dans son discours d’inauguration : petite enfance, sports, loisirs, lycées, apprentissage transports, économie, tourisme, culture, développement agricole, formation professionnelle… en attendant la réforme territoriale qui lui donnera de nouvelles compétences.

Avec 420 agents au siège et 1 400 dans les lycées, ce bâtiment trouve toute sa place dans le service public régional et plus encore demain si le Parlement valide le projet de fusion avec Rhône-Alpes. Les Régions pourraient ainsi faire face à leurs nouvelles missions : transport, routes, collèges…

Rhônes-Alpes/Auvergne, la 2e région de France

Le président Souchon s’y engage, soutenu par le président de Rhônes-Alpes, Jean-Jack Queyrannes, l’Hôtel de Région va vivre et continuer à faire vivre et piloter sur le sol auvergnat, une dynamique de développement. Il deviendra même le siège du GIP Massif Central (Groupement d’Intérêt Public) faisant de Clermont-Ferrand la « capitale » de ce grand territoire. Dans une fusion qui fera de l’Auvergne et Rhône-Alpes la 2e région de France, et la 7e région européenne, « une présence locale et de proximité de l’administration régionale, à Clermont-Ferrand, sera non seulement utile mais impérative… Les décisions qui impactent le quotidien, la vie locale, doivent se prendre et s’exécuter au plus près des citoyens. »

Pour René Souchon, le schéma régional d’aménagement des territoires Auvergne 2030 offrira un socle de réflexion « pour cheminer et bâtir cette nouvelle communauté de destins ». En complète adhésion à ces propos, Jean-Jack Queyranne dans sa prise de parole n’a pas manqué de définir la méthode « en établissant des complémentarités et des réciprocités qui préparent l’avenir. » dans une démarche « d’union plutôt que de fusion » avec « une organisation de la proximité au plus près des territoires ». Dans les réunions de concertation qui ont déjà commencé et se poursuivront si le vote du Parlement confirme le projet de loi, Jean-Jack Queyranne a présenté 2 initiatives qui vont dans le sens d’une large concertation : la constitution d’un comité de suivi avec la double dimension administrative et politique et l’organisation d’ici la fin de l’année des assises fondatrices de la nouvelle Région, assises ouvertes à tous les acteurs de la société civile.

Budget

Les chiffres : le coût final de la construction, avenants et augmentations du coût de la construction et des matériaux compris, une fois la TVA et la vente de biens immobiliers déduits est estimé à 68 millions d’euros. En contrepartie, la Région n’aura plus à sa charge que les loyers du FRAC et des antennes de Moulins, Aurillac et le Puy-en-Velay soit environ 200 000 euros annuels contre 2,352 millions d’euros en 2013.

Ce qui n’a pas de prix : dans ce chantier plutôt exemplaire du point de vue de l’engagement social et humain, 10 % des heures de travail ont été réalisées par un public en difficulté dans une démarche d’insertion sociale et professionnelle.

La future grande Région comptera alors près de 8 millions d’habitants

Architectes :cabinet Bruno MADER
contact@brunomader.fr
Contact presse : Zakia Douakha
presse@cr-auvergne.

Le nouvel Hôtel de Région en images : http://www.dailymotion.com/video/x20j7cn_presentation-du-nouvel-hotel-de-region-auvergne_webcam



Un article de Chantal Moulin

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !