webleads-tracker

Auvergne

L’Hôtel Mercure, une destination bien-être à Saint-Nectaire

L’Hôtel Mercure, une destination bien-être à Saint-Nectaire

Sous la direction d’Alain Grégoire depuis 2011, l’établissement hôtelier de SPA et de bien-être centenaire ne cesse de se réinventer. Bien plus qu’un hôtel, c’est aujourd’hui un véritable lieu de vie, qui satisfait une clientèle toujours plus importante et variée.


« Il n’y a pas pire que de rester immobile ». Par ces mots, le directeur de l’Hôtel Mercure Saint-Nectaire SPA et Bien-être ***, résume sa démarche. À la tête de ce complexe hôtelier depuis quatre ans, Alain Grégoire ne cesse d’innover : « C’est une course en avant passionnante, qui passe par la rénovation des outils touristiques ». Mais si le chef d’entreprise est nouveau dans le secteur hôtelier, il possède une solide expérience professionnelle de 25 ans en management de réseaux commerciaux. Après un virage à 180 degrés, il reprend l’Hôtel Mercure Saint-Nectaire SPA et Bien-être et met à disposition de cette TPE toutes ses compétences en relations clients, marketing, management, afin de développer cette structure.

Et c’est aujourd’hui un pari réussi pour cet établissement, qui accueille 25.000 clients par an, avec une augmentation de 14 % de la fréquentation en 2015. « Les TPE font vivre le territoire », signale Alain Grégoire. Ouvert sept jours sur sept, tout au long de l’année, « l’entreprise fait partie des trois plus importants employeurs de la zone, avec une équipe de quatorze salariés, doublée en été ». Une véritable plus-value pour la région, au fort potentiel culturel et patrimonial.

Une vraie volonté de démarche durable et responsable

« Notre complexe hôtelier se décline en trois axes » commente le chef d’entreprise. Le premier est l’hôtel. « Nous avons 71 chambres trois étoiles, avec tous les services additionnels », souligne Alain Grégoire. À cela s’ajoute deux salles de restaurant pouvant accueillir 120 couverts. « Notre capacité d’accueil est l’une des plus importantes du massif du Sancy. » Enfin c’est un lieu de détente, ouvert aussi bien à la clientèle de l’hôtel qu’à celle venue de l’extérieur. « C’est un volet important, dans lequel nous avons beaucoup investit ces derniers mois, insiste le directeur, et pour lequel nous n’avons pas de concurrence frontale. »

L’Hôtel Mercure Saint-Nectaire dispose ainsi d’un tout nouveau SPA. Sur 250 mètres carrés, cet espace bien-être regroupe un jacuzzi, un hammam, trois cabines de modelage, un sauna finlandais et une piscine intérieure. « Les gens viennent dans la région pour les loisirs de pleine nature en hiver comme en été. Ici, ils peuvent compléter leurs séjours par une pause bien-être, avec nos trois SPA praticiennes », précise Alain Grégoire. En outre, chaque client peut trouver la formule qui lui correspond, seul ou en duo, de quelques minutes à plusieurs heures, adaptée à tous les budgets.

Niché aux portes du Parc régional des Volcans d’Auvergne, l’ensemble hôtelier et bien-être regorge d’atouts pour sa clientèle, à l’image du parc arboré de 6.000 mètres carrés, sur lesquels sont présents un boulodrome, une piscine extérieure et une vaste terrasse. « Au printemps 2016, un parcours de santé et un patio seront inaugurés », se réjouit le chef d’entreprise. « Nous envisageons aussi de mettre en place des cours d’aquagym dès l’été. »

Entre plaisir et travail, un hôtel de charme pour toutes les occasions

Ces aménagements réguliers permettent d’atteindre un taux de satisfaction des clients de 87 %. « Chaque année nous avons un programme d’investissement » explique Alain Grégoire. « Il faut continuer à embellir cet actif immobilier pour asseoir sa pérennité. » Une formule qui séduit les amateurs de calme et d’authenticité. Mais aussi le monde de l’entreprise. Ces derniers forment d’ailleurs un tiers de la clientèle, que ce soit pour des séminaires ou des séjours en groupes. « Nous travaillons en partenariat avec des structures locales pour proposer des activités qui sortent du cadre classique, telles que randonnée, kayak, visites culturelles, etc. »

Parfaitement investit dans la profession, Alain Grégoire est actuellement Vice-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) du Puy-de-Dôme. Il œuvre pour améliorer les conditions d’accueil touristique dans la région et accompagne les évolutions du métier. « Nous devons nous dépasser et nous différencier des stations alpines, à l’aube de la fusion des régions Auvergne et Rhône-Alpes », souligne Alain Grégoire. Ce dernier se félicite par ailleurs de la sixième position de l’Auvergne au récent classement mondial de l’éditeur de guide de voyage Lonely Planet, des destinations coup de cœur pour l’année à venir. « Une reconnaissance pour les professionnels de notre territoire. »

La labellisation prochaine de l’établissement Tourisme et handicap en est l’illustration et fait suite à l’obtention des labels Nattitude (meilleurs établissements auvergnats) et Clef verte (gestion environnementale d’hébergement touristique) du complexe. « Cela nous ouvre aussi des perspectives européennes », constate le chef d’entreprise, qui accueille actuellement environ 15 % d’une clientèle étrangère, séduite par les atouts de la destination Saint-Nectaire.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !