webleads-tracker

Commerce

L’huile d’olive Rabelos made in Portugal exportée depuis l’Auvergne !

L’huile d’olive Rabelos made in Portugal exportée depuis l’Auvergne !

Ils sont trois associés co-gérants, trois « explorateurs de goûts », et leur marque Rabelos est, dans un premier temps, spécialisée dans la distribution d’huile d’olive portugaise. Nicolas Ayrald, Yannick Jouve et José Neves s’investissent avec fougue et enthousiasme dans ce marché méconnu qui fait déjà des adeptes !


« L’idée est venue d’un constat personnel. Ma mère est d’origine portugaise et à chaque fois que l’on partait là-bas, on ramenait de l’huile d’olive que l’on faisait goûter aux proches et qui l’appréciaient. J’ai aussi eu une expérience de directeur adjoint d’un Leclerc au Portugal et des producteurs m’ont alors fait part de leur volonté d’exporter en France, un marché sur lequel ils n’étaient pas du tout présents, notamment en termes de positionnement haut de gamme. » explique Nicolas Ayrald.

Son projet devient plus concret avec la formation IUP management de Clermont qui lui permet d’amorcer les démarches de création d’entreprise avec Yannick Jouve, issu de la même promotion. « Contrairement à moi, Yannick n’est pas d’origine ibérique mais comme il a vécu à Pont-du-Château, on peut dire que beaucoup de ses copains d’enfance étaient portugais ! » explique avec humour Nicolas.

Les deux étudiants ont ensuite la chance de rencontrer José Neves, chef d’entreprise, Président de l’association de Portauvergnats, Président de l’Institut des métiers et élu à la CCI. Autant dire un partenaire de taille. De cette union multi générationnelle et multinationale naît Rabelos, une enseigne dont le nom fait écho aux petites embarcations ancestrales qui transportaient marchandises et denrées sur le fleuve portugais Douro : « Une image qui symbolise notre propre navigation à travers le Portugal pour faire découvrir sa richesse culinaire ».

Sans avoir la prétention de proposer la meilleure huile du monde, Rabelos garantit une qualité supérieure labellisée bio et revendique sa dimension pédagogique. « Ce qui nous distingue sur le marché de l’huile d’olive, c’est notre volonté de faire de la transparence. De nombreux concurrents utilisent des mélanges mais notre palette d’arômes est différente. On se rend sur les foires et on organise des dégustations pour montrer comment reconnaître une bonne huile. ».

« De septembre 2013 à mars 2014, on a travaillé sur ce projet à 300 %, c’est beaucoup d’investissement mais nous ne regrettons rien » affirme Nicolas avant de souligner l’importance des organismes dans cette aventure : « On nous a prêté des locaux, on a été suivi par la Chambre de Commerce, Auvergne Active, le Pôle entreprenariat, Auverboost… Il y a vraiment un bel esprit d’entraide et de complémentarité au sein de ces structures. »

Tous ces efforts portent-ils leurs fruits ? On peut penser que les entretiens chez les restaurateurs ou les directeurs de grandes surfaces, la fierté des Portugais d’Auvergne qui  encouragent cette initiative et les retours positifs des premiers consommateurs constituent déjà un début de réponse très optimiste !

 

Maud Perraguin

 Au dela des monts_Photo 2



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !