webleads-tracker

Services aux entreprises

L’innovation Chez JCDecaux : quand l’esprit du fondateur devient l’ADN d’un groupe !

L’innovation Chez JCDecaux : quand l’esprit du fondateur devient l’ADN d’un groupe !

Jean Muller, Directeur général délégué commerce et développement, vainqueur du trophée de manager commercial de l’année 2013 organisé par le magazine Action Commerciale, est un témoin privilégié de la mutation numérique de son entreprise JCDecaux, numéro 1 mondial de la communication extérieure, impactant aussi bien ses clients que les collaborateurs du groupe.


Sa maman le voyait dans une toute autre profession quand sa grand-­mère aurait souhaité le voir devenir prêtre !

Oui mais voilà, Jean Muller, 45 ans, marié et père de deux enfants, a eu une révélation à l’âge de 17 ans en assistant à une réunion des Dirigeants Commerciaux de France (DCF). Son métier sera le commerce et rien d’autre. Après un long passage dans un média à l’époque émergent (la radio FM) où il dirige la régie publicitaire du groupe NRJ, il est aujourd’hui directeur général délégué commerce et développement au sein de JCDecaux.

Numéro 1 mondial de la communication extérieure , le groupe JCDecaux a réalisé un chiffre d’affaires de 2,7 milliards d’euros en 2013 et est aujourd’hui présent dans plus de 60 pays.
En France, JCDecaux regroupe 3 500 collaborateurs pour près de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Incontestablement, l’affichage urbain est un media en profonde refondation face aux mutations entraînées par l’arrivée des technologies digitales. Le discours de son Directeur général délégué reste pourtant résolument positif face à une mutation qui aurait

pu pourtant remettre en cause un modèle mis en place avec succès depuis 1964. Cette année là, Jean-­Claude Decaux, le fondateur de l’ entreprise, imagine un concept qui consiste à proposer aux municipalités des abris d’autobus financés par les annonceurs publicitaires. Testé pour la première fois à Lyon, le principe s’étend sur Grenoble, Angers et Poitiers et part rapidement à la conquête du monde.

S’il est bien un secteur directement concerné par une intégration à marche forcée des technologies du digital, il s’agit bien de l’affichage ! Cette « révolution du numérique » Jean Muller l’explique avant tout comme une reprise de contrôle par un consommateur qui a pris le pouvoir sur les marques et les entreprises. « Le travail des commerciaux consiste à convaincre les annonceurs de communiquer sur nos dispositifs . . Avant, nos commerciaux vendaient des panneaux d’affichage publicitaire. Aujourd’hui, ils vendent une solution globale de communication extérieure.
Ce faisant, il leur est alors bien plus aisé de pourvoir une palette véritablement large de solutions, davantage pertinentes et parmi lesquelles certaines sont sans doute bien mieux adaptées aux objectifs précis de communication de leur clients. Notre métier nous permet une observation en temps réel des tendances marketing et des attentes du client ».

Pour le Directeur général délégué commerce et développement de JCDecaux «L’intégration des technologies digitales, aussi bien dans l’offre urbaine, dans les aéroports comme dans les centres commerciaux s’est faite presque naturellement.
Par exemple, à Paris La Défense, la nouvelle Agora Digitale mise en place par JCDecaux a consisté à mette des mobiliers d¹exception avec 50 écrans digitaux 2m2 et 5 Digital Giant Mupi de 8m2 sur l’intégralité du parvis et le boulevard circulaire. A Angers, nous avons déployé le premier réseau de mobiliers urbains digitaux sur mâts en France avec une couverture des grands axes, des pôles de vie urbains, et des espaces piétonniers du cœur de ville. »

un défi de créativité

Trop souvent perçu à une simple intégration de nouvelles technologies, la transition numérique représente également un défi de créativité en matière d’usages et de services. Une réalité que semble avoir particulièrement bien intégrée le groupe JCDecaux. « Depuis le 1er juillet, Aéroports de Paris a décidé de rendre le wifi gratuit et illimité dans ses hubs parisiens. Cela concerne l’ensemble des terminaux des aéroports de Roissy-­‐Charles de Gaulles et Orly. Cette gratuité a pu être obtenue grâce aux équipes commerciales de JCDecaux Airport Paris qui Ont développé un partenariat avec Hello bank ; en assurant la promotion du partenaire dans les différents halls des aérogares concernés. Une vidéo pre-­‐roll, présentant le Wi-­‐Fi illimité aux passagers, est également diffusée à chaque connexion en quelques bulles de dialogue typiquement associées à l’univers graphique Hello Bank!».

Réalité augmentée, écrans tactiles dans les abribus, les exemple cités par Jean Muller, insatiable quant il s’agit de parler des initiatives de son groupe, sont aussi variés qu’originaux. La caractéristique du groupe JCDecaux est d’avoir pu mener une aussi importante mutation, remettant pourtant en cause un modèle d’organisation vieux de 50 ans, en l’abordant comme un défi positif, un challenge nouveau qui ouvre de nouvelles perspectives presque sans limites.

 En interne, cette révolution se fait naturellement

Pour Jean Muller « Bien que profondément encore ancrée dans les métiers traditionnels du groupe, la mutation en cours s’est réalisée sans à-­‐coup en interne car l’innovation a toujours été l’ADN même de notre existence. Nous le devons à l’esprit particulièrement curieux et créatif de notre fondateur Jean-­‐Claude Decaux. Pas un jour il ne rentrait d’un déplacement sans interpeller nos services de Recherche et Développement pour leur demander d’explorer tel nouveau design, tel nouveau concept. Par exemple, le groupe JCDecaux n’a bien sûr pas inventé le vélo, mais il a été précurseur de l’économie de partage en imaginant Velov Vélib’et les différents systèmes de vélo en libre service »

Le message de Jean Muller est clair : “Il faut expliquer aux équipes les changements du monde, il faut mieux vendre ces changements, redéfinir le rôle et la place de tout à chacun et se programmer pour réussir.”

En savoir plus sur le groupe JCDecaux : cliquer ici

En savoir plus sur la transition numérique au travers l’action d’un club de dirigeants, le Smart Enterprise Club : cliquer ici
smart_entreprise_club_avec_visiativ

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !