webleads-tracker

Institut Analgesia ainsi que par chèque (voir rubrique « en savoir + » à l'issue de l'article pour les coordonnées postales). A noter que les dons à l'Institut Analgesia sont déductibles de l'impôt sur les sociétés (à hauteur de 60% du don) et de l'impôt sur le revenu (à hauteur de 66%). Des mécènes emblématiques Auvergnats ont déjà assuré l'Institut Analgesia de leur soutien. C'est le cas notamment du Crédit Agricole Centre France, des Laboratoires Théa ou encore de Clermont Communauté. La somme minimum demandée par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche est de 1 500 000 € . Cette somme donnera vie à la Fondation Analgesia et lui donnera les moyens de se développer en lui permettant notamment de candidater à des appels à projets nationaux et européens. Car les projets de la future Fondation Analgesia sont à l'image de l'ambition et de l’énergie déployées depuis 20 ans maintenant par le Professeur Alain Eschalier. Le plus emblématique projet qu'il souhaite mener au sein de l'Institut a pour objectif de suivre 15 000 patients sur plusieurs années. Comme il le déclare : « Le plus difficile dans la douleur chronique est de bien caractériser et prendre en charge les patients. Aujourd'hui, ils sont traités de manière totalement empirique avec de nombreux échecs, tandis que s'ils étaient mieux caractérisés, le traitement pourrait être mieux adapté et donc plus efficace. C'est ce que l'on appelle aujourd'hui la médecine personnalisée. » Face à un fléau qui nous concerne tous, directement ou indirectement, chacun peut faire un geste et participer à cette campagne de don. Chaque euro compte et permettra d'aider les soignants et les chercheurs à soulager les 15 millions de Français,  hommes, femmes et enfants qui souffrent au quotidien. Agenda : afin de sensibiliser les entreprises à son action et au mécénat, Analgesia organise le 23 juin prochain, en partenariat avec Centre France, la première réunion du Cercle des Amis de l’Institut Analgesia (de 8h30 à 9h30, à l'Espace Montagne situé au 40 rue Morel-Ladeuil à Clermont-Ferrand). Entrée libre, mais inscription obligatoire en ligne : http://www.institut-analgesia.org/cercle-des-amis-de-linstitut-analgesia/ Photo : Professeur Alain Eschalier [gallery ids="39130,39131,39132"]">Information économique locale

Santé, biologie, psycho, social

L’Institut Analgesia lance sa première campagne d’appel aux dons

Entreprises et particuliers sont sollicités depuis le début du mois de juin par l’Institut Analgesia. Basé à Clermont-Ferrand, ce pôle unique en Europe dédié à la recherche et à l’innovation contre la douleur, a pour objectif de collecter 1 500 000 € afin de contribuer à la création d’une Fondation de Coopération Scientifique. Ce nouveau cadre juridique permettra à l’Institut d’aller plus loin et plus vite en développant les traitements innovants de demain.


« La douleur : Regardons-là en face ! » Tel est le slogan de la nouvelle campagne de communication menée par l’Institut Analgesia et destinée à faire prendre conscience aux donateurs qu’il devient urgent de développer de nouvelles stratégies face à ce fléau qu’est la douleur, un fléau qui dévaste des vies entières. En effet, comme le souligne le Professeur Alain Eschalier, Président de l’Institut Analgesia :  « Le parcours de soins des patients s’apparente à un vrai parcours du combattant. Les traitements sont anciens, pas assez efficaces et mal tolérés. Le domaine de la douleur est resté à la marge des grands progrès médicaux de ces 50 dernières années. Il est maintenant temps de mettre un terme à cette impasse et de développer une approche radicalement nouvelle en mettant le patient au cœur des projets de recherche. »

Auvergnat de naissance, pharmacien et médecin, le Professeur Eschalier a d’abord travaillé en cardiologie avant de s’intéresser à la douleur il y a une vingtaine d’années en fondant un laboratoire de recherche fondamentale et clinique à la Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand. Petit à petit, sont venues s’agréger autour de ce laboratoire d’autres expertises académiques et des entreprises de la région, réunies au sein d’un groupement public / privé, le cluster « Analgesia Partnership ». Une dizaine de projets de recherche et de développement ont été menés et plusieurs brevets déposés. Si la recherche existe depuis 20 ans, le cluster depuis 5 ans et l’Institut depuis un an, Analgesia est aujourd’hui à un tournant de son histoire et souhaite fédérer au-delà de l’Auvergne. Mais pour ce faire, une Fondation doit voir le jour. Et qui dit Fondation, dit appel à la générosité publique.

Chaque euro compte et permettra d’aider les soignants et les chercheurs à soulager les 15 millions de Français, hommes, femmes et enfants qui souffrent au quotidien

L’institut Analgesia lance donc son premier appel aux dons. Diffusé dans un premier temps en Auvergne par le biais d’une campagne d’affichage en ville, des parutions dans les journaux et des cartes de communication remises dans des salles d’attente ou dans les pharmacies, cette campagne de dons sera relayée plus largement au niveau national à compter du 12 octobre 2015, date de la journée mondiale contre la douleur. Les dons peuvent se faire en ligne sur le site de l’Institut Analgesia ainsi que par chèque (voir rubrique « en savoir + » à l’issue de l’article pour les coordonnées postales). A noter que les dons à l’Institut Analgesia sont déductibles de l’impôt sur les sociétés (à hauteur de 60% du don) et de l’impôt sur le revenu (à hauteur de 66%).

Des mécènes emblématiques Auvergnats ont déjà assuré l’Institut Analgesia de leur soutien. C’est le cas notamment du Crédit Agricole Centre France, des Laboratoires Théa ou encore de Clermont Communauté. La somme minimum demandée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche est de 1 500 000 € . Cette somme donnera vie à la Fondation Analgesia et lui donnera les moyens de se développer en lui permettant notamment de candidater à des appels à projets nationaux et européens. Car les projets de la future Fondation Analgesia sont à l’image de l’ambition et de l’énergie déployées depuis 20 ans maintenant par le Professeur Alain Eschalier. Le plus emblématique projet qu’il souhaite mener au sein de l’Institut a pour objectif de suivre 15 000 patients sur plusieurs années. Comme il le déclare : « Le plus difficile dans la douleur chronique est de bien caractériser et prendre en charge les patients. Aujourd’hui, ils sont traités de manière totalement empirique avec de nombreux échecs, tandis que s’ils étaient mieux caractérisés, le traitement pourrait être mieux adapté et donc plus efficace. C’est ce que l’on appelle aujourd’hui la médecine personnalisée. »

Face à un fléau qui nous concerne tous, directement ou indirectement, chacun peut faire un geste et participer à cette campagne de don. Chaque euro compte et permettra d’aider les soignants et les chercheurs à soulager les 15 millions de Français,  hommes, femmes et enfants qui souffrent au quotidien.

Agenda : afin de sensibiliser les entreprises à son action et au mécénat, Analgesia organise le 23 juin prochain, en partenariat avec Centre France, la première réunion du Cercle des Amis de l’Institut Analgesia (de 8h30 à 9h30, à l’Espace Montagne situé au 40 rue Morel-Ladeuil à Clermont-Ferrand).

Entrée libre, mais inscription obligatoire en ligne : http://www.institut-analgesia.org/cercle-des-amis-de-linstitut-analgesia/

Photo : Professeur Alain Eschalier



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !