webleads-tracker

Auvergne

L’office de tourisme Les Cheires change d’organisation en 2016

L’office de tourisme Les Cheires change d’organisation en 2016

L’office de tourisme des Cheires gère la politique touristique de son territoire, pour le compte de la communauté de communes « Les Cheires ». Son personnel assure l’accueil, l’information et la promotion du territoire et de ses prestataires, mais aussi la gestion d’infrastructures touristiques : le Centre Nautique du lac d’Aydat et le Centre Pessade Pleine Nature.


L’année 2015 aura été l’année de la remise en question pour l’office de tourisme des Cheires. « Suite aux élections de 2014, les représentants politiques ont lancé une étude concernant la gestion de tous les services de la collectivité. Notre entité a réalisé son audit en 2015 et fait des propositions » explique Anne Tichit, directrice de l’office de tourisme. « Cet audit était l’occasion de faire un point, de mettre à plat notre système. La structure a, en effet, connu des évolutions notables qui l’ont amené à revoir son fonctionnement. Elle est passée de 2 personnes quand elle était sous forme associative avant 2006 à 11 permanents aujourd’hui. En haute saison, les effectifs peuvent même culminer à 25 salariés. Il s’agit désormais de repenser notre organisation générale. Au-delà de la gestion de nos infrastructures, nous devons nous recentrer sur les missions régaliennes qui sont les nôtres : accueil, information, promotion du territoire et coordination des socioprofessionnels » complète-t-elle.

Une station pleine nature soutenue par l’Europe

Un nouveau projet d’équipement au Centre Pessade Pleine Nature va venir fédérer les actions de promotion en 2016. Ce projet s’intègre dans l’offre de pleine nature, dont la stratégie de développement s’est vue allouer une enveloppe européenne du FEDER (Fonds Européen de Développement Régional). « Depuis 2010, le pôle Aydat-Pessade fait partie des 12 stations en Auvergne qui ont le marquage « Station Pleine Nature ». Cette reconnaissance au niveau européen est très importante pour nous et va nous permettre de développer et de diversifier nos offres d’activités de pleine nature. »

Communication de proximité

Afin d’optimiser sa communication sur les projets et produits à venir auprès du public de proximité, mais aussi de sa clientèle touristique, l’office de tourisme va revoir sa stratégie pour 2016. Les canaux numériques seront ainsi privilégiés : présence renforcée sur les réseaux sociaux, travail en lien avec les influenceurs/blogueurs spécialisés dans les activités de pleine nature… Avec la volonté de se faire accompagner par le Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne. « Grâce à la Région Auvergne et aux rapprochements des institutions touristiques de la future grande région, nous allons bénéficier d’une vitrine ouverte par Auvergne Nouveau Monde par le biais d’une Web-TV » précise Anne. « Nous souhaitons créer une identité forte au niveau des bassins clermontois et issoiriens sur les 3 prochaines années. Le développement de nouveaux produits différenciants apportera assurément une plus-value pour le territoire en tant que destination de proximité. Avec en bonus la perspective d’offres week-end/séjours pour conquérir cette future région et au-delà. »

Transfert de compétences

Cette focalisation sur les missions régaliennes va entraîner un changement organisationnel au sein de l’équipe de l’office de tourisme. « Les missions ont été repensées. Cela va nous permettre de fortifier nos équipes d’accueil sans pour autant les augmenter. Sur certains pôles, il y aura des transferts de compétences. » Ce sera le cas, par exemple, pour la gestion des espaces verts ou la surveillance de la baignade au lac d’Aydat. « Certaines personnes vont voir leur poste évoluer ou même changer. Notre objectif est que chacun soit spécialisé sur sa fonction. Des formations seront organisées en ce sens. Par exemple, une personne va passer un diplôme d’animateur numérique du territoire et accompagnera par la suite les prestataires locaux sur les problématiques du numérique. » Sur le long terme, cette stratégie au service du territoire et de ses acteurs permettra de faire valoir toute la diversité et tout le potentiel de l’offre.



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !