webleads-tracker

Immobilier

Logement étudiant : fédérer les acteurs autour d’une politique globale

Logement étudiant : fédérer les acteurs autour d’une politique globale

Le 21 novembre dernier à l’Université Paris Dauphine s’est tenu le 2e rendez-vous annuel du logement étudiant. L’événement a réuni près de 300 acteurs économiques (Crous, bailleurs sociaux, exploitants privés et associatifs…) et personnalités politiques (Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Cohésion des territoires). Tous venus pour débattre sur la vie étudiante, la réhabilitation des bâtiments ou encore la construction sur le domaine public.


Produire un nombre suffisant de places en Résidences Étudiantes

Ces Rendez-vous donnent l’occasion aux acteurs du logement étudiant de débattre sur des sujets aussi divers que la vie étudiante, la réhabilitation des bâtiments ou encore la construction sur le domaine public.

Placés sous le signe des échanges constructifs et de la nécessaire collaboration de tous pour produire un nombre suffisant de places en Résidences Étudiantes, cette 2ème édition a mis en évidence la volonté de tous de prolonger et d’amplifier l’effort de construction lancé par le gouvernement précédent. Tous les professionnels présents – Crous, bailleurs sociaux, et exploitants privés et associatifs – ont souligné la nécessité de travailler ensemble pour offrir aux universités un panel de réponse de logements correspondant aux diverses demandes des établissements.

Isabelle Huault, présidente de l’Université Paris-Dauphine, dans son discours de bienvenue, a rappelé les initiatives lancées par Paris-Dauphine pour « accompagner nos étudiants dans la recherche de logement. Le logement est une condition clé de la réussite et ne doit absolument pas constituer un frein à la poursuite d’études d’excellence. »

Mme Vidal, ministre de l’ESR, a mentionné que le logement étudiant était un sujet à part entière avec des problématiques spécifiques et malheureusement souvent laissé de côté. Elle a également rappelé qu’il s’agissait d’un des éléments importants de la stratégie du Gouvernement – l’accompagnement de la réussite des étudiants dans l’enseignement supérieur – tout en détaillant quelques éléments du plan 80 000 qui se met en place.

Des acteurs unis pour porter une politique globale

M. Denormandie, secrétaire d’État, a appelé à poursuivre l’effort de production et a souhaité encore plus de transversalité entre les différentes administrations pour aller vers une politique globale afin d’éviter le phénomène de renoncement aux études, faute de logement, qui commence à s’observer.

Les deux ministres et l’ensemble des intervenants de la table ronde qui a suivi sur le thème « Logement étudiant et attractivité des Universités » ont insisté sur le rôle spécifique et essentiel de la résidence étudiante comme facteur de démocratisation de l’enseignement supérieur mais aussi comme facteur d’émancipation des étudiants en offrant des services, et des lieux de partage et d’entraide entre pairs.

Mathias Bernard, Président de l’Université de Clermont-Auvergne a détaillé les points de l’étude, réalisée en collaboration avec les RDVLE, sur l’implication des universités. Il a souligné qu’un mouvement était en train de naître au sein des universités et que l’implication allait en s’accroissant dans ce domaine pour accompagner leur stratégie d’attractivité en direction des étudiants et chercheurs.

Les organisateurs ont d’ores et déjà annoncé la 3e édition des RDV du Logement Étudiant qui devraient s’organiser autour de la thématique de l’innovation;

Plus d’informations sur : www.rdvle.com



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !