webleads-tracker

Commerce

Salons de coiffure | L’UNEC demande un plan de relance pour leurs réouvertures

Salons de coiffure | L’UNEC demande un plan de relance pour leurs réouvertures

Alors que la France est frappée de plein fouet par la catastrophe sanitaire liée au COVID-19, le secteur de la coiffure paye un lourd tribut suite à l’arrêt complet de son activité depuis le 16 mars 2020. Même si de nombreux français attendent avec impatience de retourner chez leur coiffeur, de nombreux coiffeurs l’envisagent avec beaucoup d’inquiétude.


L’Union Nationale des Entreprises de Coiffure (UNEC) demande en urgence la mise en place d’un plan de relance de l’activité coiffure pour soutenir la pérennité des entreprises dans les mois qui vont suivre la période de déconfinement.

« Nous savons d’ores et déjà que les conditions de reprise envisagées vont lourdement pénaliser la rentabilité de nos entreprises : achats de matériels de protection et de désinfection supplémentaires et en très grande quantité, densité de personnes diminuée fortement dans les salons de coiffure pour respecter autant que faire se peut la distanciation sociale, retour des charges (sociales, fiscales, loyers, ….) différées qui vont venir aggraver la situation déjà très dramatique des trésoreries » explique Christophe Doré, Président de l’UNEC.

L’UNEC demande au gouvernement la mise en place des mesures suivantes :

1/ Défiscalisation des heures supplémentaires

2/ Aides financières permettant d’acquérir des équipements de protection

3/ Exonération totale des charges pendant 3 mois

4/ Activation d’un dispositif d’indemnisation de perte d’exploitation en lien avec les compagnies d’assurance.

5/ Maintien du bénéfice du fonds d’indemnisation pour les entreprises qui ne pourront pas réouvrir le 11 mai au regard des difficultés opérationnelles et matérielles de mise en œuvre du plan de prévention.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !