Société

Lyon Nature | 70 activités au programme !

Lyon Nature | 70 activités au programme !

Le programme Lyon nature de mai à octobre 2022 est disponible. Au programme : 70 activités différentes dont 11 nouvelles. Présentation de certaines créations concoctées par l’équipe des médiateurs de la Direction des espaces verts. Et de grands classiques.


Bien connu des Lyonnaises et des Lyonnais qui furent 16 500 à y participer en 2019, le programme d’activités Lyon Nature en propose cette année pas moins de 70, dont 11 nouvelles.

Préparées par les médiateurs de la Direction des espaces verts de la Ville et regroupées sous le titre « la reconquête de la nature en ville », elles partagent l’ambition d’amener un œil nouveau sur la nature en ville et en particulier la faune et la flore sauvages.

Celles-ci sont en effet bien présentes à Lyon avec 1 200 espèces végétales pour 1 700 espèces animales selon l’atlas de la biodiversité lyonnaise ! Lyon Nature fourmille d’ateliers pour apprendre à les reconnaître.

De la graine au jardin

Les 8-12 ans peuvent découvrir les secrets la germination avec l’atelier « graines de trottoirs ». Cette nouveauté ouverte à partir du 11 mai explique comment tout débute dans le monde végétal. Les plus de 12 ans s’inscriront à une autre création 2022 (séance inaugurale le 1er juin) : la visite « sauvages de ma rue ».

À la Guillotière et à la Croix-Rousse, on apprend à reconnaître les fleurs et plantes qui prospèrent dans l’espace urbain. Mieux : les passionnés peuvent aider la recherche en participant au protocole lancé par le Muséum national d’histoire naturelle !

Les jardiniers en herbe prendront racine dans le potager situé rue Saint-Bonaventure (2e). Les équipes des Espaces verts l’entretiennent selon les principes de la permaculture, et sans aucun apport d’eau ! Ils partagent leur expérience (première séance le 4 mai).

Une faune inattendue

On peut aussi se fier à l’expérience des agents de la Ville pour observer une faune totalement inattendue. Ainsi, tritons et autres salamandres foisonnent à la cressonnière de Vaise (à partir du 11 mai), une zone humide installée dans le parc d’une maison bourgeoise du 19e siècle.

Même le zoo du parc de la Tête d’or est un refuge pour des espèces locales protégées ! Grâce à la gestion écologique de la végétation, hérisson, écureuil et autres alyte accoucheur (un crapaud dont le mâle porte les œufs) trouvent abri dans les recoins parfaitement connus des médiateurs.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !