webleads-tracker

Start-up

Lyon Start Up accompagne 100 porteurs de projets innovants

Lyon Start Up accompagne 100 porteurs de projets innovants

Le mardi 20 février dernier, Lyon Start Up a lancé sa 6e édition en présence de Blandine Peillon, marraine et fondatrice de la conciergerie d’entreprise Jours de Printemps. Parmi les 180 candidatures déposées, 100 porteurs de projets seront accompagnés durant 4 mois. Objectif : “transformer leur idée innovante en projet d’entreprise viable et performant.”


Un concours ouvert à tous

Pour cette nouvelle édition, Lyon Start Up ne désemplie pas ! Avec plus de 180 candidatures déposées, le dispositif attire des porteurs de projet de tous âges et tous horizons. Cette diversité de profils générée par des conditions de candidature très ouverte, enrichit le programme et lui confère un rayonnement national.

100 porteurs de projets accompagnés

Le vendredi 23 février, le comité de lecture de Lyon Start Up a dévoilé les 100 porteurs de projets qui intègreront pendant 4 mois le dispositif d’accompagnement afin de transformer leur idée innovante en projet d’entreprise viable et performant.

Lyon Start Up a pour vocation de former les porteurs de projets aux fondamentaux de l’entrepreneuriat.

En parallèle de cette dimension formation, les candidats seront challengés par un jury d’experts lors de 3 rounds de pitch, distillés sur 4 mois. Le 13 juin prochain lors de la finale Lyon Start Up, un ultime pitch distinguera les 3 projets lauréats, susceptibles de remporter jusqu’à 15 000€.

Blandine Peillon, marraine de la 6e édition

Fondatrice de la conciergerie d’entreprise « Jours de Printemps », Blandine Peillon est la nouvelle marraine de la 6e promotion de Lyon Start Up et succède ainsi à Jérome Salord. Elle accompagnera pendant 4 mois les 100 porteurs de projets dans leur aventure entrepreneuriale.

« Quand Lyon Start up est venu me voir, la typologie des porteurs de projets m’a tout de suite intéressée car ce n’est pas uniquement des étudiants en fin d’études. La mixité représentée dans le dispositif m’intéresse beaucoup et, moi-même au sein de mon entreprise, j’encourage à l’intrapreneuriat et l’entrepreneuriat.» Blandine Peillon



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !