webleads-tracker

Commerce

Malgré l’arrivée des fêtes, Eric Golfier reste concentré sur son activité

Malgré l’arrivée des fêtes, Eric Golfier reste concentré sur son activité
Eric Golfier, dirigeant de Caillot SA.

À un mois des fêtes de Noël, Eric Golfier, patron de Caillot SA, reste concentré sur son travail et sur les tâches à réaliser dans son entreprise de distribution de matériel électrique.


« Les fêtes sont encore loin pour moi. Là, tout de suite, nous sommes plutôt sur la préparation des inventaires, comme chaque fin d’année. » Issu d’une famille d’entrepreneurs, Eric Golfier se souvient de certains Noëls. « Chez nous, les traditions de Noël étaient assez simples, on fêtait ça avec l’esprit auvergnat ! »

Aujourd’hui à la tête de l’entreprise familiale avec son frère Hervé, il parle d’une période au cours de laquelle la charge de travail est importante. « On a le temps de prendre des vacances lors de la dernière semaine de l’année, lorsque le gros du travail est fait. » Pour l’heure, il est loin d’avoir préparé ses achats, « même si mes filles m’envoient quelques sms pour me suggérer des idées ! »

Satisfaire son équipe pour apporter du dynamisme à l’entreprise

Côté professionnel, l’année 2015 se prépare déjà et sera lancée dès le 5 janvier. «  Nous réalisons 95 % du chiffre d’affaires grâce à l’environnement professionnel et à nos huit agences, le reste grâce à nos huit agences. Nous allons développer les services Internet devenus nécessaires dans tous les corps de métier », constate-t-il.

Eric Golfier prévoit également de maintenir les animations. « Ça ne s’organise pas en cinq minutes, mais nous aimons mettre en lien nos clients, nos commerciaux, nos fournisseurs, lors de matinées petit-déjeuner par exemple ».

En cette fin d’année 2014, Eric Golfier tire un bilan correct mais avec des derniers mois difficiles. « Nous sommes des grossistes qui travaillons avec beaucoup d’entreprises du bâtiment. C’est un secteur en crise, nous le ressentons par la baisse de la consommation et des permis de construire ». D’une façon générale, le chef d’entreprise parle d’un moral en baisse chez tous les Français. « De mon côté, je dis à mes équipes de garder le moral, cela passe par un respect global, des échanges et une simplicité dans l’organisation. » Car pour Eric Golfier, « une entreprise dynamique passe avant tout par la satisfaction des équipes » !

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !