webleads-tracker

Commerce

Marchés forains | Un atout essentiel pour l’attractivité

Marchés forains | Un atout essentiel pour l’attractivité
Crédit photo : Muriel Chaulet – Ville de Lyon / Marché de la Croix-Rousse

Ce lundi 2 mai, un nouveau règlement des marchés a été présenté aux forains avec un objectif double pour la Ville de Lyon : améliorer l’attractivité des marchés lyonnais et mieux répondre aux attentes des habitants.


Lyon est la ville qui compte le plus grand nombre de marchés en France : 85 marchés répartis dans les 9 arrondissements. Une véritable fierté pour la Ville de Lyon qui souhaite maintenir ce dynamisme et renforcer la place des marchés dans l’approvisionnement des Lyonnaises et des Lyonnais.

Un nouveau règlement, fruit d’une consultation auprès des habitants

En juin 2021, une enquête a été confiée à Nova7 par la Ville de Lyon. Réalisée auprès d’un échantillon représentatif des clients des marchés lyonnais, cette enquête a permis de recueillir les appréciations et les attentes de plus de 1000 habitants sur différents marchés de la ville.

Le résultat de cette consultation révèle un attachement fort des Lyonnaises et des Lyonnais à leur marché tout en pointant des points d’amélioration tels que la qualité et provenance des produits, une meilleure circulation dans les allées ou encore la propreté des marchés.

Les conseils de quartiers ont également été consultés durant plusieurs semaines autour de leur vision du marché idéal. Les retours ont permis de conforter les orientations prises par la Ville.

Un travail réalisé en concertation avec les forains

Dès l’automne 2021, la Ville de Lyon a souhaité aussi impliquer les forains dans cette réflexion. Plusieurs réunions ont été organisées en présence de représentants d’associations de commerçants et des syndicats.

Ces temps de dialogue ont été l’occasion pour la Ville de réaffirmer sa volonté de renforcer la place des marchés comme lieu d’approvisionnement des habitants mais aussi de prendre en compte les attentes des forains sur une diversité de sujets : modalités d’abonnements, organisation spatiale, horaires, taille des étals, gestion des déchets.

La dernière réunion qui a eu lieu le lundi 2 mai à l’Hôtel de Ville, en présence de plusieurs commerçants et syndicats, a permis de finaliser un accord. Le nouveau règlement des marchés entrera en vigueur dans quelques semaines.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !