webleads-tracker

Industrie

Michelin | Le siège au coeur de la nouvelle place des Carmes

Michelin | Le siège au coeur de la nouvelle place des Carmes
Plusieurs générations de dirigeants du groupe Michelin avec (de gauche à droite) Yves Chapot, Florent Menegaux, Jean-Dominique Sénart, Barbara Dalibard, et Michel Rollier. En présence d’Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand.

Réinvention de la place des Carmes et de l’entrée du siège social Michelin : « La Canopée », symbole des liens entre Michelin et la ville, a été inaugurée ce lundi 13 septembre 2021.


Florent Menegaux, président du groupe Michelin et Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole, accompagnés d’élus et d’acteurs du projet, ont inauguré le nouveau bâtiment d’accueil du siège social de Michelin et une place des Carmes totalement repensée. 

Ce nouveau bâtiment innovant, dans sa conception comme dans son fonctionnement, se veut respectueux de l’environnement, et illustre le volontarisme du Groupe à relever les défis du XXIème siècle tout en restant fidèle à son histoire et son territoire. En effet, 85% des entreprises ayant travaillé sur le chantier sont locales. 

Imaginé par un groupement réunissant les équipes d’architectes et paysagistes Construire, Encore Heureux et Base, sa maîtrise d’œuvre a été confiée à Léon Grosse. 

D’un budget de 20 millions d’euros, il s’agit de bien plus qu’une simple entrée. Sa nouvelle façade de 160 m de long crée de l’unité et se veut d’une grande sobriété, tout en assumant une identité singulière. Largement vitrée et protégée par des auvents de bois, elle donne une image nouvelle du siège social.

Dorénavant ouvert au public, le bâtiment offre à la fois de la transparence et de la proximité, tel un passage entre la ville et le cœur de l’entreprise. Il propose notamment un environnement adapté aux nouveaux métiers et à des modes de travail plus collaboratifs, comptant, par exemple, des salles de réunions ainsi que des espaces modulables destinés aux expositions temporaires ou aux enfants du personnel. Le café « Equateur », la serre tropicale et la boutique comptent désormais aussi parmi les lieux de convivialité et de partage ouverts au public et aux collaborateurs Michelin. 

“Depuis 130 ans, Michelin s’est constamment réinventé pour s’adapter. Aujourd’hui, le Groupe est fier d’inaugurer son nouveau bâtiment d’accueil qui illustre une nouvelle fois le fort ancrage de l’entreprise sur le territoire. Cet ouvrage témoigne des récentes évolutions de Michelin : un Groupe toujours plus ouvert sur son environnement et tourné vers la ville et ses habitants. Ce lieu historique de la Manufacture avait besoin d’un nouvel emblème, qui projette Michelin dans l’avenir. Le pari est réussi ! » se réjouit Florent Menegaux, président de Michelin.

Pensés dans leur globalité et menés de front, les deux projets, du bâtiment et de la place, se fondent dans un séquençage subtil menant de l’espace public à l’espace privé. 

“Le site des Carmes réunit l’histoire de la manufacture Michelin et celle de la ville de Clermont-Ferrand. Pour proposer un nouveau visage nous avons souhaité mettre en relation l’architecture accueillante et les espaces publics généreux. Nous avons également souhaité intégrer la serre tropicale dans cette nouvelle identité et avons privilégié des matériaux de constructions locaux comme du bois du Massif Central ou la pierre de lave de Volvic et du Mont-Dore » souligne l’équipe d’architectes et paysagistes Construire, Encore Heureux et Base, qui a travaillé simultanément sur les deux projets.

Entièrement rénovée, faisant la part belle aux piétons et aux modes de déplacement doux, la nouvelle place des Carmes est à la hauteur des ambitions du projet. Devenue un lieu de convivialité et de partage de 2,5 hectares, elle permet aux habitants, au personnel de la manufacture, à ses visiteurs du monde entier, mais également aux commerçants du quartier, de profiter d’espaces publics végétalisés, apaisés et confortables. « Notre objectif était de créer un lieu où l’on puisse se poser, et recréer un usage dirigé vers les gens qui habitent ici », indique Catherine Combe, architecte chez Plan B.

Un cœur végétal a été créé et les arbres remarquables ont été conservés. L’eau tient également une place centrale dans le projet, se traduisant par plusieurs ouvrages spécifiques et ludiques, qui font écho à la rivière Tiretaine qui s’écoule à proximité.

La réalisation des travaux de la place des Carmes a été menée main dans la main par l’agence d’urbanisme et de paysage Plan B, Ingerop pour la partie infrastructure, et JML pour la fontainerie. Elles ont été accompagnées par les entreprises Colas et Sanchez, l’Entreprise Électrique, Spie, Eiffage Génie Civil, Pallandre, et Déal Hydraulique. 

Le coût de cet aménagement public est de 11,8 millions d’euros. Une deuxième phase de travaux est prévue afin d’achever complètement la métamorphose du quartier.

« La nouvelle place des Carmes préfigure ce que doit être Clermont-Ferrand demain : une ville en pointe sur les questions de transition écologique et énergétique, soucieuse du vivre-ensemble et exemplaire en matière de qualité de vie. Il s’agit d’une vitrine de ce que nous voulons pour notre métropole, pour ses habitants et pour les générations futures. Plus qu’un espace public, cette place est désormais un lieu de convivialité incontournable » se félicite Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole.

Reportage de notre rédaction

 

 

Reportage



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !