webleads-tracker

A la Une

Michelin | Première usine de recyclage de pneumatiques

Michelin | Première usine de recyclage de pneumatiques
Sander Vermeulen, Sonia Artinian-Fredou et Noémie Assenat

Michelin va lancer la construction de sa première usine de recyclage de pneumatiques avec Enviro, société suédoise ayant développé une technologie brevetée permettant de récupérer le noir de carbone, l’huile de pyrolyse, l’acier et le gaz des pneus usagés.


Cette usine, basée dans la région d’Antofagasta au Chili, permettra de recycler 30.000 tonnes de pneus Génie civil chaque année, soit près de 60% des pneus Génie civil en fin de vie utilisés dans le pays.

Les travaux débuteront dès 2021 pour permettre un démarrage de la production à horizon 2023. Plus de trente millions de dollars seront investis pour construire cette première usine de transformation de pneus usagés de nouvelle génération.

Cette usine de recyclage de nouvelle génération favorisera l’économie circulaire grâce à des procédés de recyclage novateurs. Collectés directement sur le site des clients, les pneus seront amenés à l’usine pour être découpés puis recyclés.

La technologie d’Enviro, qui génère de nouvelles matières réutilisables de haute qualité – noir de carbone, huile de pyrolyse, gaz ou acier – permettra la valorisation de 100% des pneumatiques en fin de vie.

Tel qu’envisagé à ce stade, 90% des matières régénérées seront réintégrés dans plusieurs types de production à base de caoutchouc : pneus, bandes transporteuses, produits antivibratoires.  Les 10% restants seront valorisés en énergie, utilisée directement pour le fonctionnement de l’usine.

Avec cette première unité de recyclage, Michelin sera ainsi en mesure de proposer une solution complète de recyclage, de la collecte du pneu usagé jusqu’à la réintégration des matières premières dans la fabrication de nouveaux produits.

« Grâce à cette co-entreprise créée avec Enviro, nous sommes très fiers d’annoncer la construction de la première usine de recyclage du groupe Michelin. C’est une étape importante qui permettra de proposer un service de recyclage de nouvelle génération à nos clients et développer de nouvelles activités pour le Groupe. Nous sommes en discussion avec plusieurs clients miniers chiliens pour des contrats à long terme. En développant à plus grande échelle la technologie d’Enviro, nous leur proposons une solution leur permettant de soutenir leurs objectifs environnementaux et qui favorisera le développement d’une économie circulaire. », a affirmé Sander Vermeulen, Directeur Marketing & Business Développement, Stratégie et Nouveaux Business Matériaux de Haute Technologie.

Cette future usine de recyclage de pneumatiques s’inscrit totalement dans l’ambition du Groupe d’intégrer toujours plus de matériaux durables dans la fabrication de ses pneus, comme illustré par le concept VISION.

Conscient que la vitesse et la nature des innovations dans ce domaine nécessitent des coopérations nouvelles, Michelin se positionne comme fédérateur pour développer des partenariats innovants, issus d’univers technologiques très différents.

Cette concrétisation du partenariat avec Enviro fait suite à d’autres initiatives et partenariats engagés avec des sociétés pionnières dans le domaine du recyclage et des matériaux durables. Les nombreux partenariats et initiatives dans lesquels Michelin s’engage s’appuient sur une logique de mise en place et de développement de filières de recyclage dans l’industrie du pneumatique en fin de vie, mais également dans l’industrie des déchets plastiques.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !