Non classé

Mode I Berlier: révolutionner l’économie du textile

Mode I Berlier: révolutionner l’économie du textile

Relocaliser des activités textiles sur le territoire parisien, réutiliser des tissus invendus, tout en créant des emplois d’insertion, telle est l’ambition de la future Manufacture Berlier.


Solidaire et circulaire, la première manufacture textile parisienne s’avère aujourd’hui une nécessité. Alors qu’à Paris 20 000 tonnes de vêtements sont jetées chaque année, la manufacture se présente comme la première pierre d’une boucle locale et vertueuse du textile à l’échelle d’un territoire. Une boucle qui pourra aussi donner du travail à plusieurs milliers de personnes.

 

En effet, d’ici à 2030, le potentiel d’emplois est estimé à plus de 3 000 postes dans les métiers de la filière circulaire (tri, collecte, réparation et réemploi, upcycling et confection). Ces emplois pourraient être créés majoritairement dans l’économie sociale et solidaire, via les dispositifs d’insertion par l’activité économique (IAE). Cette manufacture permet aussi la relocalisation d’activités de production au plus près des lieux de consommation, tout en préservant les ressources naturelles.

 

Le lieu accueille des acteurs et des activités, aux différents stades de la chaîne d’une production textile durable. Pour commencer, cinq structures de l’économie sociale et solidaire vont faire vivre le lieu. En accueillant des acteurs de la production textile durable au sein d’un immeuble de la RIVP dans le 13e, ce lieu unique relocalise des activités productives et artisanales dans Paris, et crée des emplois d’insertion.

 

  • Fashion Green Hub animera une matériauthèque accueillant des matières textiles de seconde main avec l’objectif de rallonger la durée de vie des vêtements et de les réemployer.
  • La plus grande partie du lieu sera occupée par des ateliers de production de petites et moyennes séries créées à partir de matières textiles de seconde main. La production sera assurée par le chantier d’insertion Hawa,qui œuvre pour l’emploi des femmes, mais aussi par le chantier d’insertion Espero , atelier de couture, et enfin par l’entreprise d’insertion Trevo de la créatrice Sakina M’Sa. Objectif : rallonger la durée de vie des matières, recréer de nouveaux vêtements avec d’anciennes collections, des chutes de production ou des fins de stocks de tissus. En somme, produire du neuf avec de l’ancien.
  • Un bureau d’études spécialisé en éco-création et éco-conception textile mené par Fashion Green Hub, et un atelier de teinture végétale (l’entreprise Whole), feront aussi partie du lieu.
  • Enfin, un autre espace encore animé par Fashion Green Hub, sera dédié à l’accompagnement de jeunes créateurs et créatrices dans la mise en œuvre de leur projet de mode circulaire, notamment via un espace de résidence et la mise à disposition de machines partagées de prototypage zéro déchet.

 

L’ensemble de ces activités seront pour la plupart le support de parcours d’insertion de personnes éloignées de l’emploi. Celles-ci seront ainsi formées aux métiers de la transition écologique de la mode. Ce sont 35 emplois qui seront créés, dont 24 en insertion dès la première année.

 

Implanté dans le sud-est parisien, entre la Bibliothèque François Mitterrand et le boulevard périphérique, le bâtiment Berlier a été construit en 1990 par l’architecte Dominique Perrault. Réhabilité en 2021, il accueille depuis la mi-novembre ses premiers locataires estampillés économie sociale et solidaire (ESS). Réservée aux professionnels du secteur, la Manufacture Berlier sera inaugurée au printemps 2023.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !