webleads-tracker

Services aux entreprises

Mohed Altrad en conférence à Clermont-Ferrand : « Je n’ai pas d’objectif, je n’ai pas d’horizon »

Mohed Altrad en conférence à Clermont-Ferrand : « Je n’ai pas d’objectif, je n’ai pas d’horizon »
Mohed Altrad en conférence au Polydôme de Clermont-Ferrand le 30 janvier 2016 avec Isidore Farturia président de la CCI du Puy-de-Dôme

Samedi 30 janvier, ce sont près de 450 personnes qui ont assisté à la conférence sur l’entreprenariat donnée par Mohed Altrad au polydôme de Clermont-Ferrand. L’occasion pour le journal de l’éco d’échanger sur les clés de sa success story.


« Sans les Hommes, vous ne faites rien dans l’entreprise »

« Une entreprise est ancrée dans la société, elle n’existe pas seule. C’est important de se rappeler cette évidence que l’on oublie souvent. Avant tout, il faut parler des Hommes. Les Hommes ce sont eux qui font l’entreprise finalement. » C’est par ces quelques mots que débute notre rencontre. Mohed Altrad insiste sur la qualité et l’importance des Hommes : « Sans les Hommes, vous ne faites rien dans l’entreprise. J’ai eu la chance de commencer l’aventure d’Altrad il y a trente ans. Mais je n’ai pas crée seul mais avec beaucoup d’autres. J’ai eu la chance de trouver le message qui est passé auprès de mes salariés pour les associer à cette aventure. »

« Il ne faut jamais gruger le client »

Qu’est-ce qui, selon Mohed Altrad, fait la différence d’une entreprise ? « Nos produits sont banals, des échafaudages, des bétonnières. Ce n’est pas très sexy. La différence se crée par les Hommes, par leur travail. En faisant un produit de qualité, en créant un service de qualité, en faisant attention au prix. Et surtout, il ne faut jamais gruger le client. Il y a tout un ensemble de choses qu’il faut respecter. » Les chiffres du groupe Altrad parlent d’eux-mêmes : 17 000 personnes, 1,9 milliard de chiffre d’affaires et 170 filiales dans le monde. « Pour réussir, il vous faut des hommes qui sont capables de sortir de France. Nous sommes sur un marché de niche. Pour grossir, le groupe Altrad devait reproduire son modèle dans tous les autres pays. Nous l’avons fait. Et ce n’est pas fini ! »

Quels objectifs pour le groupe Altrad ?

« Il n’y en a pas ! s’exclame l’entrepreneur. L’aventure humaine ne se mesure pas en termes d’objectifs chiffrés. Il s’agit d’une volonté collective, humaine que beaucoup de gens partagent. La vie c’est ça finalement. Je n’ai pas d’objectif, je n’ai pas d’horizon. J’ai toujours considéré que l’horizon est une contrainte : l’horizon recule au fur et à mesure que vous avancez vers lui. Je veux juste faire le maximum. L’aventure humaine, elle se créée, non seulement avec les gens qui vous entourent mais aussi collectivement. Avec nos clients, nos fournisseurs. Il n’y a pas un chantier sur terre où il n’y a pas un produit Altrad qui existe. »

Le mot de la fin revient à Isidore Fartaria, président de la CCI du Puy-de-Dôme : « L’histoire de Mohed Altrad est une histoire exemplaire qui ne peut que faire rêver. Si, aujourd’hui, dans les 400 personnes présents dans cette salle, il n’y en a qu’une qui va devenir un Mohed Altrad demain. Je n’aurai pas perdu ma matinée. »

Pour découvrir la success story de Mohed Altrad, cliquez ici



Un article de Laëticia Raynaud

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !