webleads-tracker

Services et Équipements aux Entreprises

Naissance du réseau ESAT en Auvergne

Naissance du réseau ESAT en Auvergne

Né de la volonté de l’ARESTPA (Association des Responsables et de Services de Travail Protégé en Auvergne), le réseau ESAT en Auvergne a vu le jour cette semaine et entend désormais affirmer son rôle d’acteur socio-économique incontournable au sein de la nouvelle grande région Auvergne-Rhône-Alpes.


Un réseau auvergnat dynamique

Réparti dans une trentaine de villes en Auvergne, ce réseau rassemble 41 établissements et services d’aide par le travail employant 2 500 personnes en situation de handicap. Plus de 3 000 entreprises et collectivités locales et quelques 2 500 particuliers collaborent chaque année avec les ESAT en Auvergne. Anciennement appelés CAT, ces établissements allient qualité de prestation, force de proposition et rapidité d’exécution. Le réseau des ESAT en Auvergne permet ainsi de répondre à des besoins d’entreprises, de collectivités et de particuliers. Les établissements sont organisés autour de 4 principaux pôles :

  • Prestations de service : entretien et nettoyage des locaux, blanchisserie, espaces verts, prestations administratives, restauration, recyclage, logistique…
  • Sous-traitance industrielle : couture, montage câblage, cosmétique, emballage, travail des métaux, plastique, bois…
  • Production : artisanale : reliure, tapisserie, cannage… et agro-alimentaire : conserverie, jus de pommes…
  • Mise à disposition individuelle et/ou collective : dans l’entreprise ou la collectivité locale…

Pour Sylvie Babut-Desnoyer, Responsable de l’ESAT du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville de Clermont-Ferrand et Présidente du Réseau ESAT en Auvergne : « cette démarche va renforcer l’attractivité de nos structures en valorisant nos savoir-faire auprès des entreprises, des collectivités et des particuliers. Avec nos partenaires socio-économiques, nous voulons changer l’image du travail protégé et développer les compétences professionnelles des travailleurs en situation de handicap. Le Réseau ESAT en Auvergne s’engage pleinement dans l’économie sociale solidaire ! ».

Une évolution du secteur des ESAT

La présentation officielle du réseau a été effectuée cette semaine à L’ESAT du Brézet en présence de nombreux responsables d’établissements venus de toute l’Auvergne. L’ESAT du Brézet géré par l’ADAPEI 63 a pour particularité de compter deux sites très complémentaires. Le site Avenue Jean-Mermoz accueille 104 travailleurs répartis au sein de 6 pôles d’activités : Couture industrielle, menuiserie, mécano-soudure, espaces verts, prestations de conditionnement et entretien de locaux… Le site Boulevard Saint-Jean, tout récent, gère 3 pôles d’activités : sous-traitance-conditionnement, prestations administratives / reprographie et une cuisine collective. Jean-Marc Bernard, Directeur de l’ESAT du Brézet explique : « nous collaborons avec 208 entreprises et collectivités de la région et réalisons un CA de plus d’un million d’euros. Le secteur des ESAT a largement évolué au cours de ces dix dernières années. C’est pourquoi, il est nécessaire de s’adapter et de travailler le plus possible en réseau et en collaboration avec nos confrères ».

Les chiffres clés

  • 41 Esat en Auvergne pour un chiffre d’affaires estimé à 25 millions d’euros
  • 2 500 travailleurs en situation de handicap employés dans les Esat
  • 3 000 entreprises privées et collectivités locales travaillent chaque année avec un ESAT en Auvergne
  • 250 personnels encadrants d’ateliers


Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !