webleads-tracker

News

Conférence d'Hubert Védrine ce jeudi 18 décembre 2014

Par Marie Cartigny | Le 17/12/2014 à 11:42

La conférence d’Hubert Védrine, Ancien ministre des Affaires Étrangères, Conseiller diplomatique de François Mitterrand de 1981 à 1995 ayant pour thème “La France au défi” se déroulera ce Jeudi 18 décembre 2014 à 14h30 à la Chapelle des Cordeliers, 9 Place Sugny à Clermont-Ferrand. Entrée gratuite


« La France a tout pour s’adapter à son avantage au nouveau monde, sauf l’envie et la confiance en soi ». Les Français ne croient plus en la France. Telle est la cause du « nœud inextricable de pessimisme » qui plonge la France dans l’état dépressif qu’elle connait. Plus que le déficit des finances publiques ou du commerce extérieur, plus que la dette, c’est le regard que les Français portent sur eux-mêmes qui les empêche de se défaire des blocages, de s’adapter au contexte mondialisé, d’avancer dans le XXIe siècle.

Embrassant économie, géopolitique et psychologie, Hubert Védrine porte un diagnostic sans complaisance et pourtant optimiste. « Notre potentiel est immense ». La France a tellement d’atouts que les Français, particulièrement les élites — « ce marécage politico-corporatisto-médiatico-judiciaire » — ne veulent plus voir. C’est à cause de ce « nœud psychologique étroitement serré » que toute réforme semble vouée à l’échec.

Il en appelle à un consensus national autour de valeurs républicaines comme la réhabilitation du travail et de l’école, une confiance retrouvée dans les sciences et techniques actuellement handicapées par le principe de précaution auquel il propose de substituer un principe de réalisme, de courage et d’innovation.

L’ancien ministre des Affaires étrangères regarde la France avec cette distance propre aux grands observateurs internationaux. Les Français sont plus pessimistes « que des peuples frappés par d’immenses tragédies comme les Afghans et les Irakiens » et devraient selon lui, jouer la carte de la mondialisation.

Au-delà du constat sans concessions, Hubert Védrine délivre un message d’espoir : « Il y a partout en France des manifestations d’ouverture, d’inventivité, de disponibilité modernisatrice, d’optimisme entreprenant, de confiance dans l’avenir ». Reste à provoquer un déclic, «  un élan fédérateur », seul susceptible de déjouer « les forces délétères du statu quo » et à affronter résolument les perturbations d’un « réformisme radical », selon l’expression camusienne. (…)

Hubert Védrine fut pendant 19 ans au cœur du pouvoir, dont 14 ans comme conseiller diplomatique de François Mitterrand à l’Elysée et 5 comme ministre des Affaires Etrangères. Il a assisté à tous les événements internationaux des 30 dernières années. Depuis, il voyage, écrit, enseigne et conseille.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont Les mondes de François Mitterrand, Fayard, 1996, Les cartes de la France à l’heure de la mondialisation, Fayard, 2000. A l’automne 2007 il publie, avec Pascal Boniface, l’Atlas du Monde global, suivi en 2009 de l’Atlas des crises et des conflits, et en 2011 de l’Atlas de la France, Fayard/Armand Colin. Ses dernières publications : Dans la mêlée mondiale (2009-2012), Fayard, 2012 et La France au défi, Fayard, février 2014.

« C’est bien un accord « bipartisan » entre majorité et opposition, justifié par la gravité de la situation du pays, qui devrait être recherché sur quelques grandes questions, et ce le temps d’accomplir des réformes essentielles »

« Je suis parvenu à la conclusion que nous devons passer par une phase de réformes très profondes. Que nous le pouvons et en ressortirons plus forts, mieux armés, prêts à de nouveaux progrès. Il y faut un déclic. (…) que tous ceux qui croient en l’avenir de la France arrivent à terrasser, là où ils sont, la fatalité de la défiance et du découragement. C’est possible.»

Extraits de La France au Défi.

* En hommage à Michel de l’Hospital, écrivain, juriste et homme politique symbole de tolérance né à Aigueperse vers 1506, le Conseil général attribue chaque année un Prix éponyme à un jeune docteur en droit et sciences politiques.

D’un montant de 10 000 €, il permet l’édition d’une thèse reconnue pour son originalité et la qualité des recherches menées.

Le prix est remis par M. Jean-Yves Gouttebel, Président du Conseil général, lors d’une cérémonie officielle placée cette année sous le haut parrainage de M. Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires Etrangères.

Les lauréats seront annoncés lors de la remise du prix qui interviendra juste avant la conférence.

En partenariat avec le Centre Michel de l’Hospital et l’Ecole de Droit

 

 

 

 



Une News de Marie Cartigny


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !