webleads-tracker

News

La coutellerie, une filière économique de poids

Par Marie Cartigny | Le 10/03/2015 à 10:55

300.000 produits couteliers et tranchants sont fabriqués chaque jour dans le bassin de Thiers. 1620 employés répartis dans une centaine d’entreprises s’activent pour assurer 80 % de la production française. Zoom sur une économie qui fait rayonner l’Auvergne au plan international.


Couteaux de poche ou couteaux professionnels, couteaux de table ou de cuisine… 80 % des articles de coutellerie fabriqués en France le sont à Thiers tout comme la quasi totalité des couteaux régionaux.

Une production assurée par des entreprises très diverses : de l’artisan d’art à l’entreprise industrielle d’une cinquantaine de salariés, en passant par l’atelier artisanal.

Chaque jour, ce sont 300.000 produits et dérivés du secteur coutelier qui sont fabriqués par une centaine d’entreprises artisanales représentant 1620 emplois.

La force de la coutellerie de Thiers ?

C’est de savoir fabriquer plus de 20.000 modèles différents : couteaux professionnels,gadgets de cuisine, outils coupants, couteaux et couverts de table, platerie, couteaux de poche et de loisirs, articles de cave.

Autour de ce savoir-­faire traditionnel s’est développé tout un tissu de PME industrielles et artisanales dédié à la sous-­traitance métallurgique (forge, estampage, décolletage) et à la plasturgie.

Mais aussi 90 sous-­traitants ou fournisseurs intervenant aux différents stades de fabrication du couteau.

Positionnement face aux pays asiatiques

Ce positionnement tout à fait multiple est le fruit d’une réflexion économique qui a eu lieu dans les années 80, au temps où la concurrence asiatique faisait rage. Elle aurait pu lui être fatale. La coutellerie thiernoise s’est alors orientée vers le moyen-­haut de gamme.

Elle a aussi créé son propre couteau Le Thiers®, modèle déposé et déclinable dans des styles très différents. Un cahier des charges garantit la fabrication dans le bassin thiernois.

Ce qui a permis aux professionnels de marier une histoire sept fois centenaire à un modèle permettant d’affirmer une aire géographique et économique de production. Les efforts ont payé considérablement, aidés par la vitrine médiatique qu’est Coutellia depuis 25 ans pour mettre en valeur les métiers de la coutellerie de A à Z.

Des couteliers à l’heure internationale

Aujourd’hui, toutes ces TPE/PME vivent à l’heure d’une économie mondialisée. 95 % des couteliers ont une activité sur le plan international.

Un professionnel sur deux exporte dans les pays de l’Union Européenne. Viennent ensuite, à part égale (14 % des exportations), l’Amérique (principalement vers les Etats­-Unis et le Canada) et l’Asie (en grande majorité vers la Chine).

Les exportations de coutellerie, outillage, quincaillerie et ouvrages divers en métaux de l’Auvergne se sont élevées à 153,4 millions d’euros (dont 124,5 en provenance du Puy‐de‐Dôme, soit 81 %).

L’Auvergne représente 2 % des exportations françaises de ces produits.

Les ventes de l’industrie coutelière du bassin de Thiers s’effectuent en direction des détaillants et de grossistes. (Industriels : 31% ‐ détaillants : 25 % ‐ grossistes : 20 % ‐ particuliers : 12 %).

Naturellement, le premier marché leur permettant d’écouler leur production demeure celui des arts de la table.

Si le savoir‐faire des couteliers est marqué par la tradition, ils n’en sont pas moins dynamiques. Ils n’hésitent pas à renouveler leur offre. Et surtout, ils s’inscrivent dans l’innovation en déposant des brevets. Soucieux de faire connaître leur art et d’écouler leur production, près de 2 entreprises sur 3 participent à des salons quasiment tous en France. 3/4 en qualité d’exposants.

Le métier de coutelier connaît d’ailleurs un certain engouement.

De jeunes professionnels s’installent à Thiers, le plus souvent, issus du centres de formation spécialisés ou ayant fait leur apprentissage dans différentes entreprises et ateliers de la ville. Ils ont un avenir tout forgé.

Site internet : http://lethiers.fr/



Une News de Marie Cartigny


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !