webleads-tracker

News

Le bilan du Plan d’urgence sécheresse 2015 du Puy-de-Dôme révèle une nouvelle fois la pertinence de ce dispositif

Par Marie Cartigny | Le 18/12/2015 à 11:29

La crise de l’élevage générée au niveau européen et conjuguée au déficit pluviométrique de ces derniers mois a accentué les difficultés de trésorerie des agriculteurs. Dans un esprit de solidarité et comme il l’a toujours fait face aux crises conjoncturelles (la crise laitière en 2009, la sécheresse en 2011, etc.), le Conseil départemental du Puy-de-Dôme a proposé en 2015 aux éleveurs puydômois un Plan d’urgence sécheresse. Le bilan de ce dispositif (539 dossiers déposés, 17000 tonnes de fourrage produites) démontre une nouvelle fois son intérêt, tant au plan humain que financier.


En accord avec l’ensemble des organisations syndicales agricoles du département, le Conseil départemental a adopté le 14 septembre 2015 un plan d’urgence de 500 000 euros destinée à l’implantation de cultures fourragères dérobées : des cultures intermédiaires semées après la récolte des céréales.

Ce dispositif prévoit la prise en charge du coût de la semence et une partie de l’implantation de la culture.

Il s’adresse :

  -aux éleveurs qui souhaitent produire du fourrage pour leur propre compte ou faire du sursemis sur des prairies permanentes fortement dégradées. Montant de l’aide plafonné à 100 €/ha ;

    -aux céréaliers susceptibles de produire du fourrage pour des éleveurs, moyennant un contrat de mise à disposition gratuite de la récolte. Montant de l’aide plafonné à 170 €/ha.

 L’implantation de ces cultures permet de :

  – combler au moins partiellement le déficit fourrager tout en faisant s’exprimer la solidarité entre céréaliers et éleveurs, entre zones de plaine et de montagne ;

  -favoriser l’autonomie des exploitations agricoles en allégeant les charges des exploitations.

 Les demandes d’aide ont été adressées au Conseil départemental avant le 31 octobre 2015. L’ensemble des dossiers est instruit et 92 % des éleveurs ont d’ores et déjà perçu leurs aides. Restent en attente les dossiers qui nécessitent des pièces complémentaires.

Au 14 décembre 2015, le bilan est de 539 dossiers reçus dont 62 dossiers avec un contrat de solidarité entre agriculteurs pour 5 661,06 ha de cultures dérobées implantés dont 869,33 ha mis à disposition par des céréaliers.

Le rendement moyen est de 3 tonnes de Matière Sèche par hectare, soit une production totale de fourrage estimée à 17 000 T de MS pour les 5661,06 ha.

Les 539 dossiers représentent une enveloppe budgétaire prévisionnelle de 555 028 €.

Un véritable succès qui incite le Département à financer  l’intégralité des demandes.

Site internet : http://www.puydedome.com/

index

 



Une News de Marie Cartigny


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !