webleads-tracker

News

« Les Viandes du Père Joffrois » sortent du redressement judiciaire

Par Marie Cartigny | Le 20/01/2015 à 11:49

L’année 2015 s’annonce pleine d’espoir pour les salariés de la société Viandes du Père Joffrois ! En effet, grâce à la mobilisation de tous ses salariés et des éleveurs du Cantal engagés dans la filière, grâce au soutien de la communauté de communes du Pays de Pierrefort et Neuvéglise, le nouveau gérant Laurent Paulet a pu conduire la société vers la sortie du tunnel et redonner de l’espoir à tout un territoire.


Auvergnat de 47 ans, ingénieur agronome diplômé de l’ENITA de Clermont Ferrand, Laurent PAULET a su impulser le dynamisme et la confiance nécessaires pour que toutes les volontés se regroupent pour sauver cette entreprise.

Plus qu’une PME, il s’agit d’un projet de filière, d’un projet de territoire et de valorisation de l’excellence de l’élevage du Haut Cantal !

Louis Galtier et Thierry Valette l’ont bien compris et ils se sont battus pour sauver 30 emplois salariés et l’activité de 80 éleveurs.

Sous l’impulsion de Denis COSTEROUSSE, les éleveurs, eux-mêmes, participent à la recapitalisation des Viandes du Père Joffrois et ils se sont engagés à continuer à être les fournisseurs en bœuf, veaux, agneaux et porcs.

La chaine de restaurants franchisés « les bistrots du boucher » a également confirmé son soutien et son implication dans la filière en participant à la recapitalisation.

La nouvelle organisation proposée par le nouveau gérant s’appuie sur la volonté de valoriser l’excellence de la tradition par la modernité.

A partir du mois de septembre, la société Viandes du Père Joffrois reprendra la gestion en propre de l’abattoir de Pierrefort.

Des investissements importants sont en cours pour moderniser les outils de production : favoriser l’ergonomie au travail, revoir et optimiser l’organisation des flux dans l’entreprise, actualiser les outils informatiques…

Tous ces outils viendront soutenir la politique qualité de l’entreprise qui, plus que jamais, souhaite valoriser des produits d’une qualité exceptionnelle :

– les races Salers et Aubrac,

– les veaux élevés sous la mère,

– les porcs produits en filière nutrition « bleu blanc cœur »

– les agneaux du haut Cantal,

– les salaisons en séchage naturel à 1000 mètres d’altitude…

Sur le plan commercial, Laurent Paulet a mis en place une organisation qui place le client au centre du processus. 2 télévendeuses gèreront la relation client et le développement de la vente directe hors Cantal.

Yves Joffrois, figure emblématique de la filière, devient Ambassadeur de la marque et prend en charge le développement commercial auprès des professionnels.

Laurent Paulet souhaite remercier tous les salariés, tous les éleveurs, Louis Galtier et Thierry Valette ainsi que tous les clients qui ont maintenu leur confiance aux « Viandes du Père Joffrois » en 2014 et qui ont permis de réaliser un CA de 2,8 million d’euros.

Plus de rigueur, plus de gestion, plus d’implication de tous : voici les ingrédients avec lesquels Les Viandes du Père Joffrois comptent réussir la recette de la rentabilité et donc de la pérennité.



Une News de Marie Cartigny


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !