webleads-tracker

News

Tourisme : bilan automne et perspectives hiver en Auvergne

Par Marie Cartigny | Le 05/12/2014 à 12:09

Les excellentes conditions météorologiques contrebalancent les effets négatifs attribués par les professionnels à la crise économique. Elles permettent à l’Auvergne de conclure l’arrière-saison sur une fréquentation stable et un taux de satisfaction de 53%.


Plus d’un professionnel sur deux satisfait

Après un été perturbé par une météo capricieuse, la fréquentation de l’arrière‐saison est jugée stable par 41% des professionnels du tourisme.

Le premier facteur de satisfaction est la météo (48%). Cet été indien permet aux prestataires de loisirs et sites de visites d’annoncer une fréquentation en hausse. Les acteurs du tourisme évoquent aussi comme éléments de satisfaction la fidélité de leur clientèle, l’image attractive de l’Auvergne et les réservations de dernière minute.

La crise économique est LE facteur d’insatisfaction (56%). Les chambres d’hôtes et les restaurants sont les plus impactés. Les professionnels hors tourisme (commerces, boulangeries, supérettes…) sont près d’un tiers à noter une baisse de la fréquentation touristique.

Au final, le taux de satisfaction des prestataires touristiques est de 53%, supérieur de 6 points à celui des professionnels hors tourisme. Ce taux monte à 74% pour les villages vacances et 85% pour les sites de visites. Les professionnels témoignent d’une légère déception en raison de résultats inférieurs à ceux espérés au regard de la météo qui leur laissait espérer pouvoir contrebalancer le déficit d’activité de cet été.

Une clientèle de court séjour et de dernière minute

Les réservations s’effectuent plus en dernière minute. La clientèle réserve aussi plus par internet et en direct sur le site du prestataire.

Cet automne, 17% de la clientèle est étrangére. Cette part atteint 31% dans les campings, 24% dans les chambres d’hôtes et 21% dans les meublés et sites de visite. Par rapport à l’automne 2013, la fréquentation étrangère est stable.

La clientèle française est majoritairement originaire d’Ile‐de‐France (37%), de Bretagne (20%) et d’Auvergne (20%).

La consommation des touristes est en baisse cet automne. Néanmoins, le panier moyen de la clientèle touristique chez les commerçants diminue moins que celui de la clientèle locale. Le tourisme est donc un levier favorisant le développement de l’économie touristique mais aussi territoriale. L’activité touristique en Auvergne s’avère donc être un économique « amortisseur » essentiel face à la crise.

Hiver : un bon niveau de réservation dans les stations

Les avis des prestataires touristiques sur l’état des réservations pour la saison d’hiver sont partagés : bon pour un tiers, moyen pour un tiers et mauvais pour un tiers. Les avis des professionnels sur les périmètres à neige sont plus tranchés : bon pour 60%, moyen pour 20% et mauvais pour 20%. Comme au niveau national, ce taux devrait encore s’améliorer avec une accélération des prises de décisions grâce au froid et aux chutes de neige à venir. A noter que les hébergements des stations du Sancy et du Lioran sont déjà pratiquement complets pour les vacances de Noël.

Avec l’accentuation des réservations de dernière minute et la météo hasardeuse de ces derniers mois, les professionnels ont des difficultés à se projeter : 40% ne se prononcent pas sur l’évolution de leur chiffre d’affaires par rapport à l’hiver dernier. Toutefois, 21% des professionnels des périmètres à neige pensent que leur chiffre d’affaires sera meilleur cet hiver.

Site internet : http://www.auvergne-nouveau-monde.fr/

 



Une News de Marie Cartigny


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !