webleads-tracker

Automobile : le grand boom des véhicules hybrides et électriques

Automobile : le grand boom des véhicules hybrides et électriques



Selon les estimations du Ministère des transports, plus d’un foyer sur trois possèderait deux voitures ou plus. Au 1er Janvier 2017, plus de 39 millions de véhicules faisaient donc sans surprise partie du parc automobile français. Sur le lot, quelle est la part de véhicules hybrides ? Ces véhicules valent-ils vraiment le coup ? Réponses dans cet article.

Hybride, tout électrique, quels avantages ?

Si 8 Français sur 10 se disent prêts à utiliser la voiture électrique dans un cadre professionnel si leur employeur la leur propose, peu d’entre eux y ont en revanche recours au quotidien. Pourtant dans la pratique, l’utilisation du tout électrique ou de l’hybride comporte de nombreux avantages.

Des économies financières. L’électrique comme la Zoé (plus vendue en France) coûte sensiblement plus cher qu’un véhicule classique. En revanche, elle génère des économies financières intéressantes sur le moyen terme. On estime en effet à 1,50 € son coût en électricité pour parcourir 100 km. L’hybride quant à elle implique une consommation bien moindre de carburant par rapport à une voiture classique. Côté essence, on assiste donc à des économies significatives. S’ajoutent à cela les aides financières de l’État attribuées aux possesseurs de véhicules électriques ou hybrides, pouvant atteindre par moment les 10 000 €.

Un impact moindre sur l’environnement, avec 0% d’émissions de gaz à effet de serre pour les voitures fonctionnant au tout électrique. C’est d’ailleurs pour ça que des aides sont régulièrement attribuées. Si les voitures hybrides ne bénéficieront bientôt plus des 1 000 € de bonus écologique précédemment accordés selon le nouveau barème du malus écologique 2018, les voitures électriques quant à elles en recevront un de l’ordre de 6 000 €.

Aux avantages de l’hybride et de l’électrique s’ajoutent néanmoins quelques inconvénients. Pas assez de bornes de recharge, temps de chargement trop long et coût d’achat encore trop important pour certains. L’électrique trouve aussi ses limites dans la vitesse, avec une explosion de la consommation sur les grands axes routiers ou autoroutiers. Pourtant, les spécialistes estiment le futur de l’électrique comme de l’hybride en France comme étant plutôt serein.

L’électrique et l’hybride en France et dans le monde

Et oui, l’hybride et l’électrique auraient de beaux jours devant elles ! En France en 2015, on dénombrait déjà 17 266 voitures électriques immatriculées. Un engouement de plus en plus fort il semblerait. Sur l’été 2017, on enregistre en effet +40% de ventes de véhicules électriques par rapport à la même période de 2016. Un chiffre d’autant plus significatif que la progression des ventes tous véhicules confondus serait elle en augmentation de 11% seulement. Enfin d’ici 2020, la part estimée de voitures hybrides et électriques au sein du marché mondial atteindrait les 8%.

Le boom de l’hybride et de l’électrique n’en est donc visiblement qu’à ses débuts. Une bonne nouvelle pour les comptes en banque, mais aussi (et surtout) pour la planète.



Une news de Guillaume Baud


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !